Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La FDT en marche à Essaouira




En application de son programme national de protestation, la Fédération démocratique du travail vient d’organiser une marche régionale à Essaouira dimanche 11  novembre 2018.
Des centaines de militantes et militants relevant des différents secteurs et issus des différentes villes de la région Marrakech-Safi ont afflué vers Mogador pour prendre part à ce ras-le-bol contre les politiques publiques du gouvernement, le dossier social surtout.
 «Les marches de protestation initiées par notre centrale syndicale adressent un message fort de condamnation et d’indignation des Marocains contre les politiques gouvernementales hostiles aux libertés publiques, aux droits fondamentaux, et aux acquis de la classe ouvrière. Le gouvernement a fait montre de mépris à l’égard du peuple marocain en prenant de nombreuses décisions qui ont profondément affaibli le pouvoir d’achat des citoyens, et porté atteinte à leur dignité», nous a déclaré Fakhreddine Ben Haddou, premier vice-président du secrétaire général du syndicat démocratique de la justice et membre de la FDT.
Officialisation hasardeuse de l’heure d’été, réforme abusive du régime des retraites, propositions médiocres et non sérieuses dans le cadre du dialogue social,  telles sont, entre autres, les mesures contre-productives prises par l’Exécutif. Mais la réussite de la marche d’Essaouira après celles organisées dans les régions de  Beni Mellal-Khouribga et Fès-Meknès ont prouvé que la classe ouvrière sous l’égide de la FDT, n’est pas près d’abandonner ses luttes.
Les secteurs de la justice, de l’enseignement, de la santé, des collectivités locales et des phosphates ont été tous présents lors de la marche d’Essaouira qui a scandé des slogans forts contre les politiques publiques hostiles aux droits et aux acquis de la classe ouvrière.
Pour Abdessadeck Saaidi, membre du bureau central de la FDT, la marche d’Essaouira marque la continuité de la lutte de la centrale syndicale pour les droits et la dignité des citoyens.
Selon les chiffres avancés par les organisateurs, le nombre de participantes et participants a dépassé les 500. Une grande foule qui s’est rassemblée devant la maison du citoyen pour emprunter par la suite le boulevard El Massira et franchir ensuite l’ancienne médina par la voie de Bab Doukkala.

Abdelali Khallad
Mardi 13 Novembre 2018

Lu 572 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés