Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Côte d’Ivoire revient de loin et le Nigeria comme prévu

Demi-finale de la CAN


Libé
Samedi 10 Février 2024

La Côte d’Ivoire s’est qualifiée pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football, en battant la RD Congo par 1 but à 0 (mi-temps 0-0), mercredi soir, en demi-finale au stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé, dans le nord d’Abidjan. En finale, dimanche prochain sur la pelouse du même stade, la Côte d’Ivoire sera opposée au Nigeria qui a éliminé, plus tôt à Bouaké, l’Afrique du Sud aux tirs au but 4 à 2 (temps réglementaire et prolongations 1-1).

Les Ivoiriens, organisateurs de la compétition, se sont hissés miraculeusement dans le dernier carré en sortant des poules parmi les meilleurs troisièmes à la faveur de la victoire du Maroc face à la Zambie (1-0), puis en s'imposant aux tirs au but contre le Sénégal en 8es et enfin en marquant dans la dernière minute du temps réglementaire puis de la prolongation en quarts face au Mali (2-1, a.p.).

La RD Congo a, quant à elle, éliminé l'Egypte en 8es, puis la Guinée (3-1) en quarts de finale. Lors de ce match à couteaux tirés, les deux formations n’ont pas laissé place au round d’observation et se sont échangées les offensives, dans la quête d’ouvrir rapidement le score.

Les Ivoiriens se sont faits peur dès les dix premières minutes, quand le joueur de la RD Congo, Mechak Elia, a repris un ballon dans la surface de réparation alors que le gardien ivoirien avait le ballon dans les mains et marqué, mais son but a été refusé pour faute. S’en sont suivies plusieurs occasions de part et d’autre d’ouvrir la marque mais elles n’ont pas été concrétisées, tantôt à cause de la précipitation des attaquants, tantôt grâce aux interventions des gardiens.

Lors du deuxième acte, les Eléphants, qui avaient commencé à la fin de la première période à camper dans le camp de la défense congolaise avec une tête de Sebastien Haller qui passe au-dessus de la transversale et une balle sur le poteau de Franck Kessié, sont rentrés avec de nouvelles intentions et ont réussi à inscrire le but de la délivrance : sur un centre de Gradel, Haller reprend de volée, son tir va frapper le sol avant de lober Mpasi (65è). Quelques minutes après, le même Haller a failli sceller la victoire des siens mais il a raté son lob.

Les Congolais, qui ont éprouvé d'énormes difficultés à franchir la défense ivoirienne, vont devoir se contenter de jouer pour le bronze en affrontant l'Afrique du Sud, samedi prochain au stade Felix Houphouet-Boigny à Abidjan, en match pour la troisième place.

Abidjan. Rachid Maboudi (MAP)


Lu 337 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p