Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Chambre des représentants et le Parlacen déterminés à renforcer la coopération bilatérale




Le renforcement de la coopération entre la Chambre des représentants et le Parlement centraméricain (Parlacen) a été au centre d'entretiens, mardi à Guatemala City, entre le président de cette institution parlementaire régionale, Tony Raful Tejada, et Abderrahim Atmoun, membre du Bureau de la Chambre des représentants.
Lors de cette entrevue, tenue en marge de la participation d'une délégation parlementaire marocaine à la session de janvier du Parlacen, les deux parties ont fait part de leur détermination à hisser les relations entre les deux institutions parlementaires à un horizon élargi de coopération et de consultation.
A cette occasion, Raful Tejada s'est félicité de la solidité des relations unissant le Parlement du Royaume du Maroc et le Parlement centraméricain, exprimant le soutien du Parlacen, et de son pays la République dominicaine, en particulier, au Royaume au niveau des questions internationales et régionales.
Le président du Parlement centraméricain a déclaré, à cet égard, qu'il ne ménagera aucun effort pour la promotion et l'amélioration des relations entre le Maroc et les Etats membres du Parlacen durant son mandat.
De son côté, M. Atmoun a salué le niveau de coopération entre la Chambre des représentants et le Parlacen, exprimant le souhait de renforcer davantage le partenariat entre les deux institutions parlementaires à la lumière des développements politiques actuels dans la région, ainsi que sa conviction de l'importance de cette institution parlementaire de l'Amérique centrale qui se développe constamment et adopte des visions rénovées.
La participation de la délégation parlementaire marocaine à cette session du Parlacen découle de la volonté de la Chambre des représentants de promouvoir la coordination ainsi que l'échange d'expériences et d'expertises en matière d'action parlementaire avec le Parlacen, et de développer des partenariats avec les pays d'Amérique centrale dans divers domaines, a-t-dit.
M. Atmoun a, par ailleurs, passé en revue les différentes réformes politiques engagées par le Maroc en faveur de la consolidation de la démocratie et de l'Etat de droit et son choix irréversible en faveur de l'ouverture et de l'intégration dans l'économie mondiale.
Il a également mis l'accent sur le rôle pionnier du Maroc en Afrique et sa vision stratégique pour la contribution au développement du continent et sa participation, en tant que partenaire privilégié de l'Union européenne, à l'instauration de la paix, de la stabilité et de la sécurité dans la région.
La délégation parlementaire marocaine participant à la session de janvier du Parlacen, comprend également Mme Najia Lotfi, membre de la cellule nationale de la Chambre des représentants en charge du Parlement d'Amérique centrale.

Vendredi 26 Janvier 2018

Lu 853 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés