Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Chambre brésilienne des députés adopte une motion de soutien à l'initiative d'autonomie au Sahara




La Chambre brésilienne des députés adopte une motion de soutien à l'initiative d'autonomie au Sahara
La Chambre des députés brésilienne a adopté, mercredi, à la majorité de ses membres, une motion de soutien à l'initiative d'autonomie proposée par le Maroc pour ses provinces du Sud et aux efforts du Royaume en vue de parvenir à une solution politique au différend artificiel autour du Sahara marocain.
En vertu de ce document, les députés demandent «une expression officielle du Parlement brésilien en soutien à l'initiative d’autonomie proposée par le Maroc pour le Sahara, et ce, dans le respect de son intégrité territoriale et de sa souveraineté nationale».
«Le soutien du Brésil à la proposition d'autonomie, considérée comme sérieuse, pragmatique et crédible par la communauté internationale, sera conforme aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et compatible avec la position de la communauté internationale sur cette question», lit-on dans le texte de la motion.
Le document appelle aussi à soutenir les efforts déployés par le Maroc en vue de parvenir à une solution politique, consensuelle et durable au conflit régional sur le Sahara, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies appelant à une solution «guidée par les principes du réalisme» et «s’inscrivant dans le cadre de l'esprit de compromis».
Au volet des relations bilatérales, les parlementaires brésiliens estiment que «notre soutien au Maroc signifie un plus grand rapprochement entre les deux pays sur la voie de l’élargissement des relations bilatérales». Et d’ajouter que les relations entre le Brésil et le Maroc se distinguent par «un partage des valeurs de la démocratie» et par la lutte contre toutes les formes de racisme et de xénophobie.
Selon le document, ces relations mettent en avant «une vision convergente autour des questions du développement durable, de la protection de d'environnement, de l'équilibre climatique de la planète, ainsi que de la prévalence du multilatéralisme sur la scène politique».
Dans cette motion, les députés soulignent également la «grande importance» de l’approfondissement du partenariat entre le Brésil et le Maroc en vue de «développer une coopération plus ambitieuse, qui se traduirait par davantage de commerce et plus de tourisme et de flux culturels».
La motion, promue par le député Cleber Verde du Parti républicain brésilien (PRB), a été signée par 260 parlementaires représentant tous les courants politiques au sein de la Chambre basse du Congrès brésilien, dont les leaders de la majorité politique au sein du gouvernement, les députés de l'opposition et le président de la Chambre des députés, Rodrigo Maia.

Samedi 12 Mai 2018

Lu 509 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés