Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CAF suspend jusqu’à nouvel ordre les finales de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération


La CAF suspend jusqu’à nouvel ordre les finales de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération
Les finales de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération, édition 2020, prévues initialement vers fin mai prochain, ont été suspendues jusqu’à nouvel ordre, telle a été la décision prise samedi par la CAF qui a indiqué dans un communiqué relayé par son site officiel que « le nouveau calendrier sera communiqué en temps opportun après consultation des différentes parties prenantes ».
Une décision qui était attendue vu  la propagation du nouveau coronavirus dans le continent.  L’instance africaine a fait savoir, à cet effet, qu’ «elle surveille la situation de près et travaille en étroite collaboration avec les autorités compétentes notamment l'Organisation mondiale de la santé (OMS) concernant l'impact du virus sur le continent et le développement des compétitions ».
Une suspension qui survient quelques jours après le report des dates des demi-finales de la C1 et la C2 continentales.
A propos de ces rencontres comptant pour le dernier carré, il se laisse entendre qu’elles pourraient être jouées au courant de juillet ou d’août, si la courbe de la pandémie pencherait vers une baisse tant espérée.
A noter qu’en Ligue des champions, les demi-finales seront une confrontation maroco-égyptienne avec les affiches WAC-Al Ahly et Raja-Zamalek. Quant à la Coupe de la Confédération, l’on aura droit à une explication 100% marocaine ayant pour protagonistes le Hassania d’Agadir et la Renaissance de Berkane, au moment où l’autre match opposera les Egyptiens de Pyramids aux Guinéens de Horoya Conakry.
Il convient de rappeler qu’hormis le souci des compétitions interclubs, la CAF, à l’instar d’autres Confédérations, peine à programmer les épreuves réservées aux sélections nationales. Pour la CAN  dont les phases finales devraient avoir  lieu du 9 janvier au 6 février 2021 au Cameroun, le flou reste de mise en ce qui concerne la suite du programme des éliminatoires, surtout après la déclaration du Canadien Victor Montgalini, président de la CONCACAF et membre du groupe de travail de la FIFA censée gérer les problématiques de calendrier post-crise  COVID-19. Il avait souligné «la nécessité de donner aux compétitions interclubs la chance de reprendre et donc au niveau des matchs des équipes nationales, on pourrait laisser tomber les mois de septembre, octobre et novembre ».  
Bien avant la sortie médiatique de Victor Montgalini, les dirigeants de la CAF étaient confiants malgré le report de deux journées de matches de qualification qui devaient être disputées le mois dernier. Un ajournement qui n’affecte pas outre mesure la programmation des éliminatoires au regard du secrétaire général de la CAF, le Marocain Abdelmounaïm Bah, qui avait affirmé que «nous avons encore 4 journées de qualification à jouer.  Nous pouvons les jouer 2 par 2. Nous avons besoin de 2 fenêtres internationales. Nous en avons 4 à notre disposition : juin, septembre, octobre, novembre. A ce stade, tout est possible. Si nous pouvons jouer les journées 3 et 4 en juin, nous les jouerons sinon nous les disputerons en septembre ou octobre et nous jouerons les journées 5 et 6 en novembre."
Dans la course pour l’édition camerounaise, le Onze national figure au groupe E aux côtés des sélections de Mauritanie, de Centrafrique et du Burundi. L’EN avait mal entamé sa campagne de qualification, se faisant accrocher à domicile, et contre toute attente, par l’équipe de Mauritanie (0-0), avant de se ressaisir pour s’imposer en déplacement sur le Burundi par 3 à 0.
En ce qui concerne le CHAN, tournoi lors duquel le Maroc, tenant du titre, évoluera au tour inaugural aux côtés des sélections du Rwanda, du Togo et d’Ouganda, l’instance africaine garde l’espoir de voir cet évènement se tenir au courant de cette année. Pour M.Bah « on ne prendra aucun risque. On ne jouera que dans les meilleures conditions » et ça sera au Cameroun.

Mohamed Bouarab
Dimanche 19 Avril 2020

Lu 1600 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS