Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CAF prise de court par le Cameroun

La Ligue des champions peine à trouver lieu pour se tenir




La CAF prise de court par le Cameroun
Voici un autre tracas dont n’avait pas vraiment besoin la CAF. Comme nous l’avions souligné dans notre précédente édition, le « Final four » de l’actuelle édition de la Ligue africaine des clubs champions peine toujours à trouver place pour pouvoir se tenir. 
Après les tergiversations concernant la programmation des rencontres du dernier carré au nouveau stade de Douala, les autorités camerounaises ont décidé de sortir de leur silence pour faire part de leur refus d’abriter ce tour de la C1 qui sera d’ailleurs une affaire maroco-égyptienne avec les chocs Wydad-Ahly et Raja-Zamalek.
Cette information a été rapportée en cette fin de semaine par la chaîne qatarie Bein Sport qui a indiqué que le Cameroun ne veut plus organiser en septembre prochain ni les demi-finales, ni la finale de la Ligue des champions, version 2020. Pour les responsables de ce pays, il y a un gros risque sanitaire dû à la propagation du nouveau coronavirus, alors que le Cameroun fait partie des pays du continent les plus affectés par cette pandémie qui a chamboulé la tenue de l’ensemble des échéances sportives majeures, à commencer par les Jeux olympiques de Tokyo.
Il faut dire que cette situation ne concerne pas seulement le lieu mais aussi la date, puisque la CAF, lors de son dernier Comité exécutif, s’est contentée d’annoncer que les demi-finales auront lieu en septembre prochain, sans préciser le jour. D’après certaines sources, ce tour ne sera disputé qu’après le 13 septembre, c’est-à-dire après la fin du championnat du Maroc de football.
Pour les Egyptiens, ils veulent aussi leur petite faveur, faisant la proposition de faire jouer ces demi-finales du côté d’Abu Dhabi, ce qui ne tente aucunement ni la partie marocaine, ni certains dirigeants de l’instance continentale.
Un véritable casse-têteau sujet donc de la programmation de ce «Final Four», ce qui ne doit en aucun cas aider les quatre protagonistes à préparer ce tour dont les rencontres se joueront en un seul acte, sachant qu’en cas d’égalité à l’issue du temps réglementaire, il y aura prolongations, puis tirs au but si le score de parité reste de mise. L’autre nouveauté est relative aux changements de joueurs, puisqu’il sera permis à chaque club de procéder à cinq changements, décision qui ne peut qu’arranger les affaires des quatre demi-finalistes qui ont vécu une saison aussi longue que difficile.
Si la Ligue des champions continue de poser des tourments, ce n’est pas le cas pour la Coupe de la Confédération qui, à l’instar de la C1, se déroulera elle aussi sous la forme d’un match unique. Bien entendu, c’est le Complexe Moulay Abdellah de Rabat qui abritera le tour des demi-finales avec deux belles affiches dont une cent pour cent marocaine entre le Hassania d’Agadir et la Renaissance sportive de Berkane, tandis que l’autre aura pour acteurs les Egyptiens de Pyramids et les Guinéens de Horoya Conakry.
Il y a lieu de rappeler que la finale de la C2 se jouera aussi à Rabat. Pour ce qui est de la date, aucune précision à ce propos n’a été donnée par la CAF mais ça sera un jour de septembre ou au plus tard début octobre.

Divers


Subvention fédérale aux Ligues
La Fédération Royale marocaine de football a réservé la somme de deux millions quatre cent mille (2.400.000) dirhams aux Ligues régionales (200.000 DH pour chaque ligue) dans l’objectif d’accompagner la reprise de l’activité footballistique.
Cette reprise se déroulera sous l’égide des Ligues régionales, de la Ligue nationale du football amateur, la Ligue nationale du football féminin et la Ligue nationale du football diversifié.
 
L’OCS en stage à Agadir
L’équipe de football de l'Olympique de Safi (OCS) entamera mardi prochain à Agadir, un stage de concentration de 10 jours en prévision de la relance de la Botola Pro D1.
Le nouvel entraîneur de l’équipe safiote, Abdelhadi Sektioui, a choisi la capitale du Souss, compte tenu de ses infrastructures sportives de haut niveau et de son climat approprié et très équilibré toute l'année.
Ce choix s’explique aussi par la volonté du nouvel entraîneur de programmer plusieurs matches amicaux avec des équipes locales ou nationales qui ont choisi elles aussi Agadir comme lieu de leur stage de concentration.
Lors de ce stage de concentration, l'équipe jouera quatre matchs amicaux, dont le premier est programmé  jeudi prochain au stade Adrar à 18h00 contre l’Olympique Dcheira.
L’OCS, rappelle-t-on, occupe actuellement la 13è position à la Botola Pro D1 avec 21 points (03 victoires, 12 nuls et 04 défaites).
L’équipe, qui a signé en mars dernier avec l’entraîneur marocain Abdelhadi Sektioui jusqu’à la fin de la saison 2021-2022, compte un match retard contre le Raja de Casablanca (RCA) comptant pour la 20ème journée de la Botola Pro D1.

​Fallouh rejoindra Angers
Le latéral gauche du Fath Union Sport (FUS) Oussama Fallouh va rejoindre le SCO Angers (Ligue 1 française), a annoncé le club de la capitale.
"Le FUS et le SCO Angers sont parvenus aujourd’hui à un accord pour le transfert définitif de Oussama Fallouh, sous réserve de la visite médicale", a souligné le club rbati dans un communiqué publié son site internet. L'international olympique rejoindra son nouveau club dans les prochains jours afin de parapher son contrat, ajoute la même source.
Le désormais ex-joueur fussiste, formé à l’Académie Mohammed VI de football, avait rejoint le club de la capitale en début de saison en provenance du RC Strasbourg (France).

Mohamed Bouarab
Lundi 13 Juillet 2020

Lu 1000 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:05 A mourir d’ennui Le derby des nuls