Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs




La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs
Un document révélant des dates pour la tenue du dernier carré de la Ligue des champions
La Confédération africaine de football (CAF) tient à boucler  ses compétitions interclubs au titre de la saison sportive 2020.  Un document de travail révélé par le portail Africa Top Sport fait part de quelques dates devant coïncider avec la reprise des matches comptant pour les demi-finales de la Ligue des champions.
Ainsi, le document en question présente deux éventualités. La première consiste à ce que les demi-finales aller se déroulentles 31 juillet, 1er ou 2 août, pour que le retour puisse avoir lieu les 7,  8 ou  9 août.  Dans ce cas de figure, la finale devrait être disputée soit le 23, soit le 28 août.
Quant à la deuxième possibilité, la première manche du dernier carré pourrait être décalée jusqu’au 4, 5 ou 6 septembre, alors que les matches retour seraient prévus une semaine plus tard, c’est-à-dire les 11,  12 ou  13 dudit mois.  Quant à la finale, elle sera programmée soit le 23 soit le 25 septembre.
A noter que les demi-finales de la Ligue des champions, suspendues en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, offrent deux confrontations maroco-égyptiennes, avec comme première affiche WAC-Al Ahly et comme deuxième Raja-Zamalek.
Il y a lieu de signaler que le document de travail soumis à la CAF pour examen comporte aussi le projet du mode de déroulement de la C1, édition 2020-2021, ainsi que des propositions concernant la tenue des matches des demi-finales de la Coupe de la Confédération. Tour qui sera marquépar le choc cent pour cent marocain entre le Hassania d’Agadir et la Renaissance de Berkane, au moment où le deuxième match opposera la formation égyptienne de Pyramids à son homologue guinéenne de Horoya Conakry.
A rappeler que la semaine dernière, le président de la Commission médicale de la CAF, Prince Bambo, avait fait une déclaration allant dans le sens de l’annulation du tour des demi-finales de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération. Pour lui, la décision d’annulation est dictée par le fait « de préserver les joueurs des risques d’infection par le coronavirus ».
Prince Bambo n’a fait donc qu’appuyer les propos qu’avait tenus le président de la CAF, Ahmad Ahmad, lors d’un entretien accordé à la radio allemande DW, déclarant que «la priorité c’est la santé », avant de marteler que « nous ne pouvons pas envoyer nos jeunes à l'abattoir».

Mohamed Bouarab
Mercredi 3 Juin 2020

Lu 952 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif