Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'hôpital militaire d’instruction Mohammed V de Rabat consolide ses structures dédiées à la lutte contre le Covid-19




L’ hôpital militaire d'instruction Mohammed V à Rabat s’est mobilisé pour renforcer les structures hospitalières dédiées à la lutte contre la propagation du Covid-19. Ainsi, des espaces ont été aménagés au sein de cet hôpital pour recevoir aussi bien les cas confirmés d’infection au coronavirus que les cas suspects, selon un protocole bien ficelé, le but étant de booster l’effort national visant à endiguer cette pandémie. Dans ce cadre, le médecin-colonel Aziz Aouragh, directeur adjoint de l’hôpital militaire, affirme que les tâches au sein de cette structure ont été dispatchées et organisées de manière à assurer la prise en charge des personnes atteintes du Covid-19, tout en préservant la santé des patients admis à l’hôpital et du personnel et en évitant toute contamination. Il a souligné, dans une déclaration à la presse, que des circuits et des zones spécifiques ont été mises en place en fonction du statut viral des patients, précisant que les cas confirmés sont placés en zone rouge suivant le plan clinique élaboré à cet effet, les cas suspects en zone orange, tandis que la zone verte est réservée aux cas dont les tests laboratoires se sont révélés négatifs. De même, l'entrée principale de l'hôpital a été réservée exclusivement aux ambulances transportant des cas positifs du virus, a fait savoir le responsable, ajoutant que l'accès pour tous les cas se fait désormais via une zone de tri, au sein de laquelle chaque personne passe par une prise de température et un questionnaire sur le système respiratoire ou l'état de fatigue. Les personnes ne présentant pas de symptômes sont autorisées à entrer, tandis que celles suspectées seront dirigées vers la zone suivante pour subir des examens médicaux afin de trancher sur leur cas, a-t-il expliqué, relevant que les patients présentant un état stable sont orientés vers une salle de contrôle, alors que dans le cas contraire, on les dirige vers une salle de réanimation préliminaire et on leur administre de l'oxygène, en attendant les résultats des analyses laboratoires. Ensuite, les cas confirmés positifs sont transférés au Centre de virologie, des maladies infectieuses et tropicales, indique le médecin-colonel Aziz Aouragh. De même, les patients arrivant à bord d'ambulances sont examinés dans le véhicule par le médecin, qui prend leur température. En cas de doute, ils sont directement orientés vers la zone d'isolement, qui est dotée d'unités de réanimation, afin de les prendre en charge et effectuer les analyses nécessaires, a-t-il noté. De son côté, le médecin colonel Khalid Nibi, président du Centre de virologie, des maladies infectieuses et tropicales au sein de l'hôpital, a indiqué que sur Hautes instructions de S.M le Roi Mohammed VI, chef suprême et chef d'état-major général des Forces armées Royales (FAR), et dans le cadre de la prise en charge globale des patients de l’hôpital militaire, aussi bien ceux atteints du Covid-19 que les autres, des tentes équipées sont dédiées aux cas confirmés, afin de protéger les staffs médical et paramédical et les usagers. Un emplacement stratégique a été retenu à cet effet, comprenant deux parcours, l’un destiné aux porteurs du virus et l’autre aux autres, tout en affectant des groupes opérant 24h/24 et 7j/7, a-t-il souligné, précisant que le personnel est hébergé au sein même de l’hôpital ou dans des hôtels. Le staff médical a été soigneusement formé à la manière de traiter les porteurs du virus et d’empêcher la transmission de l’infection à l’extérieur, a-t-il assuré. Le médecin chef de l'hôpital, le colonel-major Mehdi Zoubir, a, pour sa part, souligné que le Centre de virologie et des maladies infectieuses et tropicales constitue la deuxième étape d'accueil des patients suspectés d'être infectés par le Covid-19. Il a noté que les cas suspects sont orientés directement vers une unité d'isolement pour effectuer les analyses et attendre les résultats qui apparaissent au bout de 5 à 6 heures, ajoutant que les cas confirmés sont transférés à la zone d'isolement qui comprend 20 lits spécialisés, alors que les cas négatifs empruntent le passage vert en direction du bloc des cliniques. Selon ce responsable, la capacité d'accueil de ce centre est de 80 lits, dont 20 consacrés à l'isolement médical et 60 autres sont destinés à accueillir les patients, soulignant que les malades qui se trouvent dans ce centre sont en "bonne santé", sachant que six d'entre eux se sont rétablis et l'état des autres demeure sans gravité.

Libé
Mardi 7 Avril 2020

Lu 286 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.