Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’hécatombe règne toujours

Petite baisse du nombre des accidents de la circulation




Le nombre des victimes des accidents de la route est en régression. Il s’élève à 3.465 morts par an  alors qu’il était de 4.100 avant 2012, a rapporté le site PJD.ma en se référant à un tweet de Mohamed Najib Boulif.  En détail, le secrétaire d'Etat au Transport y a précisé que le nombre de tués pour 10.000 véhicules a chuté de 14 à 8 victimes entre 2011 et 2018 soit une baisse de 43%. Le nombre de véhicules est passé, pour sa part, de 2,9 millions d’unités à 4,3 millions durant le même laps de temps, a-t-il ajouté.  
Il y a également indiqué que l’indice de mortalité est passé de 6,1 à 3,6 soit 41%, celui de la dangerosité de 22 à 12,7 soit 43% et qu’il y a une amélioration annuelle des indices de la sécurité routière qui oscillent entre 5 % et 6%.
Pourtant, Mohamed Najib Boulif a tenu à préciser : «Ces résultats ne veulent pas dire que nous avons atteint notre objectif en matière de sécurité routière et que nous sommes satisfaits du nombre actuel des accidents de la route qui demeurent en hausse et qui nous obligent à travailler tous ensemble ; notamment concernant les comportements ».  En effet, les accidents de la route sont en hausse constante. Selon des chiffres du ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logisitique et de l’Eau,  le nombre des accidents recensés entre 2008 et 2017 s’est élevé à 89.375 en 2017 contre 64.715 en 2008 et que le nombre des accidents mortels est passé de 3.546 en 2008 à 3.274 en 2017. Le nombre de blessés est passé de 98.907 en 2008 à 130.011 en 2017. Quant au nombre des tués, il a atteint 3.726 en 2017 contre 4.162 en 2008.  
Selon les mêmes statistiques, l’année 2017 a enregistré 89.375 accidents corporels sur l’ensemble du réseau routier faisant ainsi 133.737 victimes dont 3.726 tués et 130.011 blessés.  24.069 de ces accidents (soit 26,93%) ont eu lieu en rase campagne (dont 2.114 mortels). 65.306 accidents (soit 73,07%) ont lieu en agglomérations urbaines (dont 1.160 mortels).
En comparaison avec l’année 2016, la variation des accidents corporels de la circulation routière entre 2016 et 2017 a crû de 10,78% pour l’ensemble des accidents (-1,30% pour les accidents mortels et + 11,29% pour les accidents non mortels).
En rase campagne, cette variation a été de + 11,23% pour les accidents corporels (-1,77% pour les accidents mortels et + 12,67% pour les accidents non mortels). En agglomération, elle a été de + 10,61% pour les accidents corporels (-0,43% pour les accidents mortels et + 10,83% pour les accidents non mortels).
Concernant les victimes, le nombre de tués et de blessés dans et hors agglomérations a varié de + 8,78% (-1,56% pour les tués, + 7,16% pour les blessés graves et + 9,28% pour les blessés légers).
En rase campagne, cette variation a été de + 7,39% pour les victimes (-2% pour les tués,  + 0,29% pour les blessés graves et + 9,23% pour les blessés légers).
En agglomération, elle a été de + 9,46% pour les victimes (- 0,65% pour les tués, + 14,77% pour les blessés graves et + 9,30% pour les blessés légers).   Le nombre de véhicules impliqués dans les accidents corporels de la circulation enregistrés dans et hors agglomérations est 150.062 répartis entre  80.645 voitures légères, soit 53,74%, 59.818 engins à deux roues (39,86%), 6.036 camions et camionnettes (4,02%), 1.780 autobus ou autocars (1,19%)et 1.783 véhicules divers (1,19%).
La variation du nombre de véhicules impliqués par catégorie par rapport à 2016 a été de  + 13,23% pour les voitures légères, + 9,28% pour les deux roues, + 3,84% pour les camions et camionnettes, + 18,75% pour les autobus ou autocars et + 11,09% pour les autres catégories de véhicules ( les fauteuils pour handicapés, les engins agricoles ,les engins de TP ou de génie civil, les trains, les poussettes ou charrettes et les animaux montés…).
S’agissant des victimes de ces accidents, le document du département du Transport a indiqué que 78,52% des victimes d’accidents corporels de la circulation routière sont de sexe masculin et  de 20,84% de sexe féminin. 8,05% des tués ont moins de 14 ans, et plus de 46,11% ont moins de 34 ans. La tranche d’âge la plus touchée par la mortalité routière est celle comprise entre 25 et 34 ans avec plus de 768 tués ; soit plus que 20,61% de l’ensemble des morts. On note aussi que cette tranche d’âge correspond à un maximum relatif au nombre de victimes ; soit plus de 33.705 personnes représentant plus de  25,20% du total des victimes.
La répartition des victimes par catégories d’usagers montre que les cyclistes et cyclomotoristes viennent en tête des tués avec 35,19% du total, 46,72% des blessés graves et 44,17% des blessés légers. Les automobilistes suivent avec 29,92% du total des tués dont 37,55% sont conducteurs ; 26,52% des blessés graves dont 40,31% sont conducteurs et 33,42% des blessés légers dont 40,12% sont conducteurs.
Les piétons représentent 27,70% du total des tués ; 21,32% des blessés graves et 18,15% des blessés légers.

Hassan Bentaleb
Mardi 27 Août 2019

Lu 1253 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com