Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'handisport ravi la vedette et sauve la face





En cette année olympique décevante pour le sport national, les sportifs handicapés marocains ont volé la vedette, en s'illustrant lors des Jeux paralympiques.
Il a ainsi fallu attendre les JO des sportifs aux besoins spécifiques, une compétition beaucoup moins médiatisée que les Jeux olympiques, pour entendre entonner l'hymne national dans le célèbre Nid d'Oiseau à Pékin.
Derrière cette consolation, des athlètes jusque-là méconnus, mais qui ont brillé sur la scène internationale, emmenés en cela par une volonté de fer et une ferme détermination de sortir de l'anonymat et de se faire une place dans les annales du sport marocain.
Les stars de cette petite révolution furent sans contexte Sanaa Benhama qui a décroché à elle seule trois médailles d'or (catégorie T13) aux 100m, 200 et 400m et Abdelilah Mame, qui a remporté le métal précieux du 800 m (T13).
La non- négligeable récolte, qui permit au Maroc de terminer 32è au classement général sur 147 pays, une performance jamais réalisée dans l'histoire de l'handisport national, a été également alimentée par l'argent de Youssef Benbrahim (5000m/T13) et le bronze des soeurs Najat et Laila El Garaa, respectivement aux épreuves de disque et de poids (F40).
Cette éclosion n'est pas le fruit du hasard, mais plutôt la concrétisation d'un dur labeur qui se fait dans le silence au profit de l'handisport national, que ce soit au niveau de la Fédération royale marocaine des sports pour personnes handicapées ou de Special Olympics Maroc, présidé par SAR La Princesse Lalla Amina.
D'ailleurs, les sportifs handicapés marocains ne cessent de marquer les esprits à chacune de leurs participations avec des résultats encourageants.
L'année-2008 a été jalonnée par des performances qui témoignent du talent dont regorge cette catégorie de sportifs. Les dernières en date furent la victoire de la sélection nationale au tournoi international d'Agadir de basket-ball sur chaises roulantes (fin juin) et la bonne prestation des nationaux au Championnat arabo-africain d'athlétisme pour personnes handicapées, mi-juin à Tunis (22 médailles : 7 or, 9 argent et 6 bronze) et aux 6-èmes Jeux régionaux de Special Olympics de la zone MENA en novembre à Abu Dahbi (11 médailles: 6 or, 2 argent et 3 bronze).
L'émergence de l'handisport marocain ne peut être considérée en dehors d'un contexte national marqué par un intérêt grandissant pour les personnes handicapées, sous l'impulsion de la plus haute autorité du Royaume. Une dynamique qui tend à hisser la personne handicapée du statut d'un pur consommateur qui subsiste grâce à l'assistance des autres au rang de citoyen à part entière qui jouit de tous ses droits et accomplit ses devoirs, y compris la contribution au rayonnement du pays au niveau international.
Mission que les sportifs handicapés marocains accomplissent avec brio, en donnant l'image d'un Maroc qui marche à plein régime, sans discrimination aucune.



MAP
Vendredi 2 Janvier 2009

Lu 324 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com