Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'expérience marocaine en matière d'arbitrage sportif présentée au Caire




L'expert juridique marocain Ibrahim Naim a passé en revue l'expérience du Maroc dans le domaine de l'arbitrage sportif, lors d'une conférence arabe organisée, du 3 au 5 mars, au Caire.
M. Naim, président de la Chambre d'arbitrage du sport du Comité national olympique marocain, a souligné l'importance de l'arbitrage sportif et le principal objectif de la création au Maroc de tribunaux d'arbitrage dans le domaine du sport.
La création de tels tribunaux au Maroc a, d'une part, encouragé les acteurs sportifs à régler les différends à caractère sportif par le procédé de l'arbitrage sportif et, d'autre part, permis d'isoler les affaires sportives des juridictions judiciaires ordinaires, a-t-il expliqué dans un exposé sur le "Système d'arbitrage sportif".
Cette nouvelle spécialité permet aussi de renforcer l'arsenal juridique du sport au Maroc et de combler le vide constaté dans le domaine, a-t-il ajouté lors de cette conférence, organisée par l'Organisation arabe pour le développement administratif, en coopération avec le Comité olympique égyptien.
La chambre arbitrale du sport au Maroc est habilitée à se prononcer sur tout différend né de l'organisation ou de la pratique des activités physiques et sportives opposant les sportifs et cadres sportifs, les associations sportives, les sociétés sportives, les fédérations sportives, les ligues régionales et les ligues professionnelles.
La rencontre a offert aux participants l'occasion d'échanger notamment sur l'importance de l'existence d'une loi sur le sport et des moyens de régler les litiges sportifs conformément aux principes de la Charte olympique, ainsi que sur les relations entre les institutions sportives internationales, continentales et locales et leur impact sur la gouvernance du sport.

Samedi 7 Mars 2020

Lu 163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées