Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'état d' urgence sanitaire prolongé jusqu ’ au 10 novembre prochain


Le Conseil du gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a décidé la prolongation de l'état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 novembre prochain, et ce dans le cadre des efforts déployés en vue de lutter contre la propagation du Covid-19.

Le Conseil a adopté le projet de décret N°2.20.631 portant prolongation de la période de validité de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national pour faire face au Covid-19, a indiqué, Saaid Amzazi, porte-parole du gouvernement, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du conseil réuni sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.

Présenté par le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, ce projet de décret, qui prolonge l'état d'urgence sanitaire du samedi 10 octobre à 18h00 jusqu'au mardi 10 novembre à 18h00, renseigne sur le souci des autorités publiques de garantir l'efficacité et l'efficience des mesures prises contre la propagation du Covid-19, tout en veillant à l'adéquation des dispositions prises au niveau de chaque région, préfecture ou province, avec l'évolution de la situation épidémique, a-t-il expliqué.

En vertu de ce projet de décret, l'autorité gouvernementale chargée de l'Intérieur est habilitée à prendre, à la lumière de la situation épidémique, toutes les mesures adéquates à l'échelle nationale, a ajouté M. Amzazi, faisant savoir que les walis des régions et les gouverneurs des préfectures et des provinces sont en mesure de prendre toutes les mesures exécutives nécessaires au niveau d'une préfecture, province, commune ou plus, et ce pour maintenir l'ordre public sanitaire.

Citant le chef du gouvernement dans une allocation lors de cette réunion, le porte-parole a indiqué que la prolongation de l'état d'urgence sanitaire est dictée par la situation épidémique "inquiétante" non seulement dans le Royaume, mais de par le monde, relevant que l'humanité est toujours aux prises avec cette épidémie et elle est affectée ces dernières semaines par sa propagation rapide. Les informations en provenance de divers pays, en particulier ceux du voisinage, montrent qu'il y a une recrudescence quotidienne des cas.

Saad Dine El Otmani a également mis l'accent sur la nécessité de prendre des mesures collectives de précaution dans toutes les régions où surgissent de grands clusters où l'on enregistre une augmentation selon les critères fixés par les autorités sanitaires et vis-à-vis desquelles des décisions sont prises avec les autorités sécuritaires et territoriales soit en durcissant les mesures ou en interdisant certaines activités au niveau des quartiers, des communes et des villes. Le gouvernement est conscient que certaines de ces mesures ont un impact direct sur la vie sociale et économique des citoyens, mais ce sont-là des mesures nécessaires prises même dans les grandes capitales mondiales, d'autant plus qu'il n'y a pas de vaccin direct, a-t-il expliqué, exhortant par la même les citoyens à ne pas lâcher prise face au virus malgré la durée et la difficulté de la situation. Il est nécessaire de faire preuve d'engagement vis-à-vis de ces mesures pour que l'activité économique et sociale se poursuive, ainsi que l'enseignement. C'est là où réside la difficulté de la prise de décision dans de telles circonstances et situations, a-t-il noté. Saad Dine El Otmani a en outre appelé tout un chacun à continuer à faire montre de mobilisation derrière S.M le Roi Mohammed VI pour garantir la "réussite du modèle marocain face à la pandémie", faisant remarquer qu'en dépit de la recrudescence du nombre de cas de contaminations et de décès durant les deux derniers mois, le Maroc enregistre un succès important en matière de lutte contre le nouveau coronavirus, par rapport à d'autres pays de voisinage, notamment. Avec la mobilisation collective, le succès sera mieux et grand, a-t-il relevé, tout en mettant en avant le leadership de Sa Majesté le Roi et les Hautes orientations Royales qui visent à prémunir le pays contre les répercussions de la pandémie.

Libé
Vendredi 9 Octobre 2020

Lu 519 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020




Dans la boutique

Flux RSS