Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'UE exprime sa reconnaissance au Maroc pour son rôle actif dans la résolution du conflit libyen




L’ Union européenne (UE) est «reconnaissante au Maroc pour son rôle actif» dans la résolution du conflit libyen, a souligné, mardi à Bruxelles, le porte-parole de l’UE Peter Stano. «Nous sommes reconnaissants au Maroc pour son rôle actif auprès des deux parties, en soutien au processus mené par les Nations unies», a affirmé le porte-parole de l’Union européenne en réponse à une question de la MAP. «L'UE accueille favorablement toute initiative visant à soutenir le processus de médiation mené par les Nations unies et à faire progresser la résolution du conflit libyen par le biais d'un processus politique», a-t-il ajouté. Peter Stano a indiqué dans ce contexte que «l'UE continuera à soutenir activement le peuple libyen dans ses aspirations à établir un pays pacifique, stable et prospère». Le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Josep Borrell, s’est, pour sa part, félicité, le même jour, de l’initiative marocaine d’accueillir le dialogue inter-libyen. «Nous nous félicitons de l’initiative marocaine réunissant des membres du Haut Conseil d’Etat et de la Chambre des représentants libyenne à Bouznika», a tweeté le chef de la diplomatie européenne. Il s’agit, selon Josep Borrell, d’«une contribution opportune aux efforts menés par l'ONU en cours», notant que «l'engagement des deux délégations en faveur d'une solution pacifique du conflit en Libye est encourageant». Le Maroc a accueilli, dimanche, des séances de dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d'Etat et du Parlement de Tobrouk, visant à maintenir le cessez-le-feu et à ouvrir des négociations pour mettre fin au conflit entre les protagonistes libyens. Grâce aux efforts du Royaume, rappellet-on, un accord de règlement politique avait été trouvé à Skhirat, sous l’égide de l’ONU le 17 décembre 2015.Il avait permisla création d’un gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, sous l’autorité de Fayez al-Sarraj. Depuis cette étape historique, le Maroc, conscient que la stabilité de la Libye est importante pour la sécurité de l'ensemble de la région, n'a eu de cesse de multiplier les initiatives afin de mettre un terme à la crise libyenne en favorisant notamment le rapprochement des positions entre les différents protagonistes. L’ONU, l’UA et la Ligue arabe ont hautement salué les efforts du Maroc visant à faire avancer le dialogue politique entre les partieslibyennes et à parvenir à une solution pacifique durable au conflit.

Madrid souligne la valeur positive du dialogue inter-libyen à l’initiative du Maroc

L''Espagne a mis en avant, mardi, "la valeur positive" du dialogue inter-libyen lancé à l’initiative du Maroc visant à parvenir à une résolution pacifique du conflit en Libye. "L'Espagne reconnaît la valeur positive de ces dynamiques, telles que la rencontre entre les représentants du Parlement et du Haut Conseil d'Etat au Maroc, qui contribuent à renforcer le dialogue politique et la réconciliation nationale entre les différentes parties libyennes", a souligné à la MAP le Bureau d’information diplomatique relevant du ministère espagnol des Affaires étrangères. "L'Espagne considère que la solution au conflit libyen ne peut être que politique et nécessairement entre Libyens, sans ingérence étrangère", a ajouté la même source.

Libé
Mercredi 9 Septembre 2020

Lu 343 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.