Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’IRT joue son va-tout à N’Djamena

Ajlani, sous pression, croit en ses protégés




L’IRT donnera la réplique, aujourd’hui à partir de 15 heures au stade Idriss Mahamatouya à N’Djamena, à la formation tchadienne d’Elect Sport, et ce pour le compte du match retour du tour préliminaire de la Ligue africaine des clubs champions.
Les Tangérois aborderont ce second acte avec le petit avantage du match aller, remporté à domicile sur la courte marque d’un but à zéro. Certes, ce n’est pas le score parfait devant conforter les joueurs de l’IRT, mais ça reste un bon résultat à condition de bien gérer les débats de la confrontation de N’Djamena qui sera sifflée par un trio d’arbitrage camerounais conduit par Douglas Kouete Lemouchele, assisté par Yanoussa Moussa et Pierre Enyegue.
Sur place depuis dimanche dernier, l’IRT a tenu des séances d’entraînement dont la dernière devait avoir lieu hier sur la pelouse du terrain qui abritera la rencontre.  Un terrain doté d’une pelouse synthétique qui laisse beaucoup à désirer mais cela ne doit aucunement servir d’excuse pour l’équipe de l’IRT dépêchée au grand complet et qui compte d’ailleurs dans ses rangs bon nombre d’éléments pour qui la compétition africaine n’a pas de secret, à l’instar d’Issam Erraki, Ayoub El Khaliki ou encore le capitaine du club Oussama Laghrib, sans omettre certains joueurs aguerris de la trempe d’Abdelkbir El Ouadi, Mohamed Fouzir, Mehdi Naghmi, entre autres.
En tout cas, c’est un cap que l’Ittihad de Tanger est dans l’obligation de franchir, sachant que le bureau dirigeant s’est fixé comme objectif la phase de poules. Une élimination d’entrée est synonyme de catastrophe et le premier à en être conscient est bel et bien l’entraîneur du club, le Tunisien Ahmed Ajlani. Celui-ci avait fait savoir dans une déclaration que le match ne sera pas une simple sinécure tout en précisant que l’équipe tâchera d’inscrire un but devant compliquer au plus haut point les choses pour Elect Sport. Et de conclure que l’IRT dispose de toutes les cartes en vue de décrocher le billet du prochain tour.
En ce qui concerne le tour des seizièmes de finale de la C1 continentale, il verra l’entrée en scène du second représentant du football national, à savoir le Wydad de Casablanca, quart de finaliste lors de la précédente édition. Les Rouges sont  exempts de ce tour de chauffe tout comme les lauréats de l’épreuve, les Tunisiens de l’Espérance, ainsi que les Egyptiens d’Al Ahly et les Congolais du TP Mazembe et de l’AS Vita Club.

Epreuve jdidie pour le WAC

Le WAC affrontera, ce mercredi à partir de 17 heures au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca, le DHJ pour le compte d’un match en retard de la septième journée du championnat Botola Pro Maroc Telecom D1 de football.
Les Rouge et Blanc, qui restent sur un nul heureux ramené de Tétouan et un autre à Oued Zem dans le cadre de leurs deux sorties de mise à jour, auront à cœur de faire cette fois-ci mieux devant un sacré morceau doukkali qui, décidément, est en mesure de créer la surprise.

 

Mohamed Bouarab
Mercredi 5 Décembre 2018

Lu 518 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés