Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Espagne, le Portugal et l’Iran choisissent leurs sparring-partners en pensant au Maroc

Tunisie, Egypte et Libye devraient faire l’affaire




L’Espagne, le Portugal et l’Iran devront saisir les prochaines dates FIFA pour affûter leurs armes en perspective de leurs sorties devant le Onze national, comptant pour le premier tour du Mondial FIFA dont les phases finales sont prévues l’été prochain en Russie.
Si pour la sélection marocaine les noms de ses sparring-partners sont connus depuis quelque temps, la Serbie et l’Ouzbékistan en l’occurrence, ceux de ses adversaires en Coupe du monde viennent d’être dévoilés.
Ainsi, les responsables de l’équipe d’Espagne, championne du monde en 2010 en Afrique du Sud, sont en pourparlers avancés avec leurs homologues tunisiens et espèrent que ce match test puisse avoir lieu dans la mesure où il sera pour la Roja d’un grand apport tant les styles de jeu marocain et tunisien présentent de nombreuses similitudes.
Si le match Espagne-Tunisie est encore à décider, celui devant mettre aux prises le Portugal avec l’Egypte a déjà été officialisé et aura lieu en Suisse le 23 mars prochain. Quant à l’Iran, un accord a été trouvé avec l’instance fédérale libyenne et un match amical entre les deux formations a été programmé le 14 mars à Téhéran.
A signaler que le Onze marocain est appelé à exploiter les dates FIFA restantes et l’ultime stage de concentration avant le Mondial en vue de décrocher deux ou trois autres matches amicaux, sachant que sa rencontre face à la sélection argentine est pratiquement annulée.
L’équipe nationale, qui a retrouvé la plus prestigieuse des compétitions de la FIFA après deux décades d’absence, aspire à faire bonne figure lors de ce Mondial même si elle a hérité d’un groupe B des plus relevés. L’entame du tournoi sera le 15 juin du côté de Saint-Pétersbourg contre l’Iran, avant de croiser le fer, cinq jours plus tard (20 juin) à Moscou, avec le Portugal. Le dernier match de la phase de poules est prévu le 25 dudit mois à Kaliningrad face la redoutable sélection espagnole et son armada de stars.
Il convient de rappeler que l’équipe nationale, sous la conduite du sélectionneur français Hervé Renard, s’était qualifiée au Mondial russe après avoir terminé en pole position de son groupe, devant la Côte d’Ivoire, le Gabon et le Mali.

Khadrouf rajaoui, Benoun convoité par Al Ahly

Abdeladim Khadrouf est officiellement rajaoui. Il vient de parapher un contrat avec les Verts, allant jusqu’en juin 2019, rapporte le site officiel du club casablancais, rajacasablanca.com
Khadrouf est la deuxième recrue du RCA lors de ce mercato hivernal après Mounir Oubadi.
Avant de débarquer au Raja, Abdeladim Khadrouf, 33 ans, a résilié son contrat avec le Wydad.
Il y a lieu de signaler que le défenseur central du Raja, Badr Benoun, se trouve dans le collimateur du club égyptien d’Al Ahly. D’après certaines sources, le National du Caire a fait une offre de 700.000 dollars en vue de s’attacher les services de l’international marocain, proposition déclinée par le président du Raja, Saïd Hasbane, qui aurait demandé en revanche 1 million de dollars.

 

Mohamed Bouarab
Vendredi 26 Janvier 2018

Lu 755 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés