Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Entraide nationale en action à Settat




L'Entraide nationale en action à Settat
A l'instar de leurs pairs dans toutes les villes du Maroc, les travailleurs de l'Entraide nationale à Settat restent l'un des acteurs clés de la bataille contre le Covid-19, aux côtés des staffs médicaux, des agents de l'autorité, des forces de sécurité et de plusieurs autres métiers, en veillant scrupuleusement sur la propreté de la ville et l'amélioration de l'hygiène publique.
Ils sont des dizaines à sillonner les artères de la cité, afin d'assurer les opérations de désinfection et de stérilisation des habitations, espaces publics, institutions et autres moyens de transport, en application de la stratégie mise en place par les autorités provinciales et locales pour contrer la propagation du nouveau coronavirus.
Dans cette optique, la délégation provinciale de l'Entraide nationale a mobilisé un staff de 200 personnes pour accomplir convenablement cette mission pénible et ingrate, en les dotant des équipements appropriés (masques, gants, boulons et chaussures) et de matériel nécessaire pour se protéger contre une éventuelle contamination.
D'autres moyens sont mis à leur disposition avec le concours des institutions sanitaires et des autorités compétentes, en appui aux efforts de ces travailleurs, propulsés malgré eux au-devant de la scène et devenus, tout d'un coup, une figure habituelle dans toutes les villes.
Malgré leur tâche délicate et leurs revenus très limités, les travailleurs de l'Entraide nationale adhèrent, en toute honnêteté, à l’effort collectif pour surmonter la crise actuelle. 
Confortés par l'esprit de solidarité affiché par d'importants pans de la société, ils poursuivent sans relâche leur travail en matière de désinfection à grande échelle et luttent, avec abnégation, pour protéger les autres.
Ces personnes, qui ont fait preuve d'un grand professionnalisme et d'un sens élevé de responsabilité, ont été appuyées dans leurs missions par la discipline d'une large partie des citoyens qui respectent les mesures et les règles du confinement, conformément aux exigences de l’état d’urgence sanitaire.
L'engagement inconditionnel de ces employés, auxquels on fait rarement attention en temps normal, a poussé les acteurs de la société civile à leur venir en aide, en leur proposant des repas et en invitant les habitants à ne pas quitter leurs domiciles pour faire aboutir les opérations de désinfection.
Au plan institutionnel, la délégation provinciale de l'Entraide nationale avait mis en place un comité de veille en vue d'appuyer les mesures prises par les autorités locales dès les premiers jours de l'apparition de la pandémie.
Le comité a, ainsi, supervisé les opérations de désinfection et de stérilisation de 34 établissements relevant de l'Entraide nationale (Dar Attalib, Dar Attaliba, Dar Al Fatat et Dar Al Atfal), fermés suite à la suspension, depuis le lundi 16 mars 2020, des cours et l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, quatre jours plus tard.
La délégation provinciale a, par contre, maintenu ouvert le Centre social multidisciplinaire pour personnes âgées et aménagé 30 lits au sein de "Dar Al Fatat" pour y accueillir les sans-abris.
L'action de ces travailleurs, en particulier, et de leur institution, de manière générale, ne peut que susciter l'admiration. Chapeau bas à toutes celles et à tous ceux qui travaillent pendant de longues heures pour veiller avec dévouement à l'hygiène de nos villes et soulager les peines des personnes vulnérables et sans toit.

Libé
Dimanche 19 Avril 2020

Lu 185 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.