LibéSPort




Zoom





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’EN version Vahid Le pire est à craindre

Vendredi 3 Juin 2022

Le Onze national a été sèchement battu, mercredi au TQL Stadium à Cincinnati, par son homologue américain sur le large score de 3 à 0, au titre d’un match amical entrant dans le cadre de la préparation des deux teams au Mondial qatari.

Partie complètement manquée pour l’EN qui, sous la houlette du vivement critiqué Vahid Halilhodzic,  a confirmé qu’elle reste en deçà des attentes face à des adversaires de renom. Une nouvelle piqûre de rappel à l’ordre que l’on espère sera saisie comme une leçon par les concernés, car, au train où vont les choses, l’équipe foncerait droit dans le mur.

Que Vahid arrête d’embobiner le public marocain par ses justifications qui ne convainquent personne.  Des performances obtenues face à des équipes à cataloguer parmi les Petits Poucets, qui plus est, dans un cadre tout à fait à son avantage. Et la chance continue de lui sourire dans la mesure où, lors des éliminatoires de la CAN 2023, il aura à jouer dans un groupe à trois, après l’exclusion du Zimbabwe, avec comme bonus un seul déplacement en Afrique du Sud et trois réceptions à domicile des Sud-Africains et des Libériens qui ont opté pour le Maroc du fait que leur stade n’a pas été homologué par la CAF.

Depuis son arrivée il y a trois ans, le bonhomme n’a rien prouvé, sauf son entêtement, ses accrochages et son arrogance, n’en déplaise à ses employeurs, sommés de revoir leur position, car il y va de l’intérêt de cette sélection qui risque gros. Les phases finales du Mondial auront lieu dans un peu moins de six mois, un espace temporel assez suffisant pour rectifier le tir et exploiter autrement les dates FIFA dans la perspective de constituer une sélection ayant de l’allure et un fond de jeu, inspirant confiance au sein du public qui mérite de voir à l’œuvre une team robuste, compétitive, produisant un foot où style et efficacité vont de pair.

En attendant, le doute concernant cette sélection version Vahid Halilhodzic persiste et le pire est à prévoir. Et ce n’est pas une qualification à la Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire qui va rassurer les Marocains quant à la participation de l’EN au Mondial où elle aura à se mesurer à des sacrés morceaux de la trempe de la Belgique, de la Croatie et du Canada.

Mohamed Bouarab

Mohamed Bouarab

Lu 1216 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe