Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’EN décroche avec aisance le sésame du dernier carré du CHAN

Houcine Ammouta : Nous voulons entrer dans l’histoire de cette compétition


L’EN décroche avec aisance le sésame du dernier carré du CHAN
Le Onze national des joueurs locaux est en droit de se targuer de sa parfaite opération suite à sa qualification à la finale de la sixième édition du CHAN qui prendra fin ce dimanche au Cameroun. L’équipe du Maroc est parvenue à décrocher le sésame de l’ultime acte, mercredi au stade de Limbé, aux dépens de son homologue camerounaise, pliant les débats de cette confrontation sur le large score de 4 à 0. Un match plein de l’EN qui a sorti le grand jeu face à un adversaire hôte du tournoi et bénéficiant de l’appui de ses supporteurs, mais c’était sans compter sur la détermination des joueurs marocains qui n’avaient d’yeux que pour la finale.

Démarrant la partie pied au plancher, les partenaires de Soufiane Rahimi, élu meilleur joueur du match, ont orchestré des assauts qui auraient pu déboucher sur l’ouverture du score d’entrée. L’incroyable ratage d’Ayoub El Kaabi n’a heureusement pas entamé le mental du concerné et du reste du groupe qui ont continué à manœuvrer, parvenant à débloquer la situation à la demi-heure de jeu grâce à Soufiane Bouftini qui a exploité une bévue du gardien camerounais. Après ce but qui a fait beaucoup de bien à l’équipe nationale, celle-ci ne s’est pas recroquevillée en défense pour laisser l’initiative à un adversaire qui aurait pu reprendre confiance. Loin de là, tant que le Onze d’en face se montrait prenable, il fallait aller encore de l’avant en vue d’alourdir l’addition. Et pour doubler la mise, l’on a pu voir une jolie action, une passe d’El Kaabi pour l’excellent Hafidi qui sert un caviar sur une touche à Soufiane Rahimi (40ème mn). Boucler la première mi-temps sur un tel résultat a boosté davantage le moral de la team et surtout apaisé une certaine tension entre le keeper Anas Zniti et le défenseur Soufiane Bouftini. Un incident apparemment réglé dans les vestiaires pour que les hommes de Houcine Ammouta abordent le second half décidés plus que jamais à ne pas lâcher prise, contrôlant par la même des Lions indomptables qui n’arrivaient pas à créer un réel danger. Et c’est tant mieux pour un Onze marocain qui voulait appliquer le «jamais deux sans trois». Pour la concrétisation, c’est l’inévitable Rahimi qui a porté l’estocade à trois à zéro (73è), confortant ainsi son statut de goleador du tournoi avec 5 réalisations.

Contrairement au match comptant pour les quarts de finale face à la Zambie, où l’on a relevé un relâchement de certains joueurs qualifié d’«humain» par Ammouta, cette fois-ci, le sérieux a primé et les locaux de la Botola ont conservé le même tempo, s’offrant le luxe de clore ce récital par un quatrième but de Mohammed Ali Benammer à moins de dix minutes de la fin du temps réglementaire. Au terme de cette rencontre, Houcine Ammouta a tenu dans une déclaration relayée par le site officiel de la Confédération africaine de football, cafonline.com, à féliciter l’adversaire pour son parcours, soulignant que «c'était un peu difficile pour nous dès le départ, mais les choses se sont améliorées lorsque nous avons marqué le premier but. Il fallait un effort collectif de toute l'équipe pour obtenir ce résultat». Et d’ajouter que «nous avons essayé de neutraliser les attaquants camerounais, une stratégie que les joueurs du milieu de terrain et de la défense ont appliqué à la lettre».

Quant au coach camerounais, Martin Ndtoungou Mpile, il a souligné que «nous avons toujours des regrets lorsque nous subissons une défaite. Aujourd'hui, rien ne semblait fonctionner pour nous et le Maroc a commis moins d'erreurs». Lors de cette demi-finale, les Lions indomptables ont été cette fois-ci domptés par des Lions de l’Atlas bien partis pour défendre leur titre gagné à la maison lors de la précédente édition en 2028. Ils auront à défier, ce dimanche à partir de 20 heures au stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé, la sélection malienne qui a battu dans l’autre demi-finale la Guinée après recours aux tirs au but : 5-4. Le temps réglementaire et les prolongations se sont soldés sur un nul blanc.

Une finale que le Maroc disputera pour la deuxième fois de suite, ce qui ne s’est jamais produit au cours des cinq précédentes éditions, sachant que l’objectif tracé dès le départ reste la consécration finale. «Nous voulons entrer dans l’histoire de cette compétition», a indiqué Ammouta lors de la conférence de presse d’aprèsmatch, rapporte la MAP. Et de préciser qu’«il nous reste un petit pas pour le titre. Ça ne va pas être facile. Ça sera un match difficile face au Mali».

Mohamed Bouarab

Gilberto : "Le CHAN 2020 regorge de talents"

L’EN décroche avec aisance le sésame du dernier carré du CHAN
L'ancien international angolais Felisberto Sebastião da Graça Amaral a salué les nombreux talents qui se sont dévoilés jusqu'à présent dans le Championnat d'Afrique des nations (CHAN) Total, Cameroun 2020. Connu sous le nom de Gilberto lorsqu'il était en activité avec Al Ahly d'Egypte ou encore le Lierse de Belgique, l'ancien milieu de terrain a déclaré que malgré lal pandémie, les équipes participantes avaient montré un beau football.

«Nous avons assisté à un très beau football. Dans le groupe D, la Guinée et la Zambie ont fait preuve d'une grande conscience tactique et il n'est pas étonnant qu'elles aient atteint la phase à élimination directe», a ajouté Gilberto qui fait désormais partie du Groupe d'étude technique (TSG) de la CAF. Il a ajouté que le CHAN avait un impact positif sur le football africain, car c'est une compétition qui donne aux joueurs locaux l’occasion de mettre en valeur leur talent. En ce qui concerne le joueur qui s’est démarqué dans le groupe D, Gilberto a choisi le Guinéen Morlaye Sylla. «C'est un joueur intelligent, habile, talentueux et capable de porter une équipe. Ce n'est pas par surprise qu'il a été élu homme du match dans trois matches différents», at-il ajouté. Et de préciser : «Nous pourrions avoir plus de joueurs U-23 et quelques joueurs seniors, mais pas au-dessus de 30 ans», a déclaré Gilberto. A propos de son rôle au sein du Groupe d'étude technique, Gilberto a déclaré que c'était une bonne expérience. «J'ai pu apprendre de mes collègues, regarder des matchs et faire part d'incidents véridiques», a-til conclu.

Libé
Jeudi 4 Février 2021

Lu 209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Mondial biennal: La Fifa convoque un sommet

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Ligue des champions: Ronaldo libère Manchester

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Classement FIFA: L’EN dans le Top 30

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS