Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Association Chouala dénonce la campagne des médias algériens contre les symboles de la Nation



Le Conseil d'administration de l’Association Chouala pour l’éducation et la culture a dénoncé la campagne médiatique «abjecte» des médias algériens contre les institutions marocaines «qui porte atteinte à la personne de Sa Majesté le Roi, symbole de la Nation sans respecter la déontologie journalistique et le patrimoine commun aux peuples, marocain et algérien». Dans un communiqué rendu public dimanche 14 février, Chouala a réitéré sa position concernant notre intégrité territoriale et son "adhésion à toute action visant à la défendre dans les différents forums régionaux et internationaux», tout en appelant les ONG soutenant les droits des mineurs et des jeunes à œuvrer à la libération des enfants marocains sahraouis emprisonnés en Algérie par les miliciens du Polisario pour dissuader leurs familles de toute velléité de rallier la mère patrie et à empêcher l’enrôlement des enfants dans des batailles militaires en violation des conventions internationales en la matière.

Concernant la question palestinienne, l’Association Chouala a appelé les organisations continentales et internationales à défendre le droit du peuple palestinien à son Etat indépendant avec Al-QodsAcharif comme capitale. Elle a, par ailleurs, exprimé sa fierté d'avoir mis en œuvre plusieurs programmes durant l'année 2020 en dépit de la crise sanitaire de la Covid-19, ainsi que de sa contribution au dialogue national concernant les questions sociétales liées à cette crise inédite. Elle a également salué les différentes initiatives organisationnelles visant à faire de 2021 l'année du renforcement de l'action associative via la formation, la qualification, l'action culturelle et le plaidoyer. L’Association Chouala a aussi appelé le département chargé de la jeunesse à prendre les mesures administratives et sanitaires pour assurer l'accélération du processus d'ouverture des maisons de jeunes, des centres d'accueil, des centres de formation et de tous les espaces dédiés à l’enfance et la jeunesse. Elle a également appelé à accorder la priorité à la modernisation des espaces dédiés aux enfants et des jeunes et à les doter des moyens éducatifs qui répondent à leurs attentes et les rendent plus attractifs.

Chouala a imputé au département chargé de la jeunesse la responsabilité d'avoir rompu les relations directes, responsables et constructives avec les associations, tout en dénonçant la privation de ces dernières du financement public et, partant, de remplir ses fonctions et d'assumer ses responsabilités. Par ailleurs, l’Association Chouala a incité la jeunesse marocaine à la participation citoyenne aux prochaines échéances électorales pour défendre ses choix afin de consolider la démocratie et d’assurer la coexistence dans la dignité, la liberté, la responsabilité et le droit à la justice sociale. Elle a également exhorté les responsables à prêter plus d'attention aux intellectuels et à réhabiliter la question culturelle dans ses valeurs et sa diversité en tant que locomotive du développement sociétal.

T.M

Libé
Dimanche 21 Février 2021

Lu 579 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS