Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Katy Perry, violée par un producteur ? La version de Kesha mise à mal




 Katy Perry n'a pas été violée par Dr. Luke. C'est ce que la chanteuse elle-même affirme aux autorités lors d'une déposition enregistrée en 2017 et dont les documents ont été publiés dernièrement par le magazine Billboard. La star de 33 ans a également assuré qu'elle n'avait jamais été "droguée" par le producteur, qu'elle n'avait jamais entretenu de "relation amoureuse ou sexuelle" avec lui, et qu'elle n'avait jamais dit à qui que ce soit qu'il l'avait violée, même dans le cadre d'une (mauvaise) "blague". La compagne d'Orlando Bloom a par ailleurs confirmé qu'elle avait bien eu vent des accusations de viol de Kesha à l'encontre de Lukasz Gottwald (de son vrai nom).
Cette déposition de Katy Perry met ainsi à mal la version apportée par Kesha. En 2016, la chanteuse de 31 ans avait contacté Lady Gaga par SMS pour lui expliquer que son bourreau (elle accuse Dr. Luke de viol depuis 2014) avait sexuellement agressé une autre star de la pop, l'interprète de Roar.
Après la publication de la déposition de Katy Perry, les représentants de Dr. Luke ont diffusé un nouveau communiqué. Pour rappel, le producteur a toujours fermement démenti avoir violé Kesha. "Le faux récit de Kesha à propos du viol a été largement accepté, ce qui a porté atteinte à la réputation de M. Luke. En 2016, Kesha a déclaré à Lady Gaga que Dr. Luke avait violé Katy Perry, ce qui est scandaleux et faux. Katy Perry a témoigné sous serment dans cette affaire que Dr. Luke ne l'a jamais violée. Quoi qu'il en soit, Kesha a refusé de s'excuser. Au lieu de cela, elle a publié un communiqué de presse qui a de nouveau suggéré de manière irresponsable que Katy Perry avait été violée par Dr. Luke. Il semble que Kesha ait voulu perpétuer le mensonge que Dr. Luke a violé Katy Perry", lit-on.
Voilà qui ne devrait pas arranger la défense de Kesha, dont le procès qui l'oppose face à son bourreau supposé s'éternise...




Katy Perry n'a pas été violée par Dr. Luke. C'est ce que la chanteuse elle-même affirme aux autorités lors d'une déposition enregistrée en 2017 et dont les documents ont été publiés dernièrement par le magazine Billboard. La star de 33 ans a également assuré qu'elle n'avait jamais été "droguée" par le producteur, qu'elle n'avait jamais entretenu de "relation amoureuse ou sexuelle" avec lui, et qu'elle n'avait jamais dit à qui que ce soit qu'il l'avait violée, même dans le cadre d'une (mauvaise) "blague". La compagne d'Orlando Bloom a par ailleurs confirmé qu'elle avait bien eu vent des accusations de viol de Kesha à l'encontre de Lukasz Gottwald (de son vrai nom).
Cette déposition de Katy Perry met ainsi à mal la version apportée par Kesha. En 2016, la chanteuse de 31 ans avait contacté Lady Gaga par SMS pour lui expliquer que son bourreau (elle accuse Dr. Luke de viol depuis 2014) avait sexuellement agressé une autre star de la pop, l'interprète de Roar.
Après la publication de la déposition de Katy Perry, les représentants de Dr. Luke ont diffusé un nouveau communiqué. Pour rappel, le producteur a toujours fermement démenti avoir violé Kesha. "Le faux récit de Kesha à propos du viol a été largement accepté, ce qui a porté atteinte à la réputation de M. Luke. En 2016, Kesha a déclaré à Lady Gaga que Dr. Luke avait violé Katy Perry, ce qui est scandaleux et faux. Katy Perry a témoigné sous serment dans cette affaire que Dr. Luke ne l'a jamais violée. Quoi qu'il en soit, Kesha a refusé de s'excuser. Au lieu de cela, elle a publié un communiqué de presse qui a de nouveau suggéré de manière irresponsable que Katy Perry avait été violée par Dr. Luke. Il semble que Kesha ait voulu perpétuer le mensonge que Dr. Luke a violé Katy Perry", lit-on.
Voilà qui ne devrait pas arranger la défense de Kesha, dont le procès qui l'oppose face à son bourreau supposé s'éternise...

Vendredi 31 Août 2018

Lu 520 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés