Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Karl Toko-Ekambi propulse les Lions indomptables en demi-finales


Libé
Dimanche 30 Janvier 2022

Le Cameroun s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe d'Afrique des nations, qu'il organise, en éliminant la Gambie (2-0), équipe surprise de la compétition, samedi à Douala.
Muets en première période, les Lions indomptables ont pris la mesure des Scorpions grâce à Karl Toko-Ekambi, auteur d'un doublé en sept minutes (50e puis 57e), et affronteront le vainqueur de la rencontre entre l'Egypte et le Maroc.

Le Cameroun a longtemps semblé empêtré dans le piège des Scorpions, qui ont fait preuve, comme depuis le début de la compétition, d'une organisation défensive hors pair, faisant déjouer leur adversaire.

Devant les yeux de l'icône locale Samuel Eto'o, double vainqueur de la CAN avec les Lions indomptables, et désormais à la tête de la Fédération camerounaise de football, les hommes de Toni Conceiçao ont semblé tétanisés par la pression au début du match.

Ce n'est qu'au quart d'heure de jeu que les Lions indomptables se montrèrent dangereux, par leur capitaine Vincent Aboubakar, auteur d'une talonnade acrobatique finalement contrée (14e).

Le meilleur buteur de la compétition (six buts) a retenté sa chance, en plongeant juste devant son défenseur au point de penalty pour placer sa tête, mais le cadre s'est échappé de peu (31e).

Il a bien failli ouvrir le score, d'une nouvelle tête, cette fois arrêtée presque miraculeusement par Gayé, à bout portant. Une nouvelle grande parade du gardien qui joue au FC Rot-Weiß Koblenz, en quatrième division allemande.

Mais alors qu'Aboubakar s'essayait, en vain, c'est l'attaquant de l'Olympique lyonnais Toko-Ekambi qui surgit pour endosser son costume de sauveur : sur un énième centre de Collins Fai, il plaça une tête croisée imparable (50e), avant de doubler la mise, du pied droit cette fois, sur un centre de Martin Hongla (57e).

Le Stade Japoma laissait alors éclater sa joie, devant la maîtrise des Lions indomptables, qui n'ont pas été inquiétés de la rencontre.

Après le match, Toko-Ekambi a tenu à "rendre hommage aux victimes" de la bousculade qui a causé la mort de huit personnes à Yaoundé, avant le match des Lions indomptables contre les Comores.

Contrairement aux victoires précédentes contre la Tunisie (1-0) et la Guinée (1-0), les Scorpions n'ont pas réussi à se montrer dangereux en contre, manquant sûrement d'énergie.
Leur parcours inattendu s'achève donc en quart de finale, pour leur première participation à la CAN.

Pays hôte de la compétition, le Cameroun accède aux demies et peut toujours prétendre remporter sa sixième couronne continentale.


Lu 798 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS