Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Juan Carlos Garrido rempile avec le Raja

Le coach espagnol prolonge son contrat à trois jours de la fameuse assemblée des Verts




L’entraîneur du Raja, l’Espagnol Juan Carlos Garrido a prolongé, mercredi, son contrat avec le club qui devra désormais expirer en juin 2019. Cette reconduction qui intervient à trois jours de la tenue de l’assemblée générale extraordinaire du club laisse déduire que le président des Verts, Saïd Hasbane, vient de réussir un joli coup, n’en déplaise à ses nombreux détracteurs.
Dans un tweet, Juan Carlos Garrido a indiqué qu’il est heureux d’avoir renouvelé son contrat pour une saison de plus, ajoutant que «nous allons continuer à nous battre ensemble».
Une déclaration tout à l’honneur du technicien espagnol, impliqué à cent pour cent avec son club secoué par une grave crise de gestion. Il faut reconnaître qu’au vu de son standing et son expérience, le bonhomme ne devrait pas chômer et des clubs d’ici et d’ailleurs se feront un grand plaisir de s’attacher ses services.
Sauf qu’il a décidé de continuer l’aventure avec le Raja engagé sur tous les tableaux. Après avoir remporté en début de saison la Coupe du Trône, Garrido entretient l’espoir légitime d’étoffer son palmarès par le titre de champion du Maroc, et ça reste des plus jouables. Sans oublier qu’il peut mener le club à la phase de poules de la Coupe de la CAF s’il parvient à franchir le cap des Zambiens de Zanaco au tour des seizièmes de finale bis. Sachant que Juan Carlos Garrido avait déjà gagné cette C2 continentale avec l’équipe égyptienne d’Al Ahly en 2014.  
Par ailleurs, au sujet de l’assemblée tant attendue prévue ce samedi dans un lieu non encore déterminé, le flou continue de planer quant aux adhérents devant prendre part à ses travaux. De plus, faute de candidature déposée dans les délais, une source rajaouie rappelle que l’option qui se présente sans faire l’unanimité demeure un comité provisoire, présidé par Mhamed Aouzal, et chargé de gérer les affaires du club jusqu’à la fin de la saison.
Quid de Saïd Hasbanne dans tout ce scénario ? D’après notre source, l’actuel patron des Verts n’est pas près de lâcher du lest malgré les critiques et les attaques dont il fait l’objet et ce depuis son arrivée aux commandes du club.
A signaler en dernier lieu que le Raja a publié sur son site officiel la démarche stratégique pour la mise en place de la Société anonyme sportive Raja Athletic Club.

Mohamed Bouarab
Vendredi 30 Mars 2018

Lu 507 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés