Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée d'étude sur le développement des compétitions et des infrastructures footballistiques en Afrique à Salé

Infantino prône une CAN tous les quatre ans




Journée d'étude sur le développement des compétitions et des infrastructures footballistiques en Afrique à Salé
La promotion du football africain est tributaire du développement des infrastructures, de l'arbitrage et du règlement des compétitions, a indiqué, samedi au Complexe Mohammed VI de football à Salé, le président de la FIFA, Gianni Infantino.
Intervenant lors de la séance d'ouverture de la journée d'étude sur le développement des compétitions et des infrastructures footballistiques en Afrique tenue à Salé, M. Infantino a mis l'accent sur la nécessité de développer les infrastructures sur le continent africain, soulignant que le Complexe Mohammed VI de football, qui se place au rang des meilleurs centres mondiaux, est une fierté non seulement pour le Maroc mais également pour l'Afrique et le monde. Mettant en avant la passion du peuple africain pour le sport le plus populaire du monde et les talents dont regorge le continent, M. Infantino a souligné l'impératif de mettre en synergie les efforts afin de hisser le football africain au rang de l'élite mondiale.
A quelques exceptions près, les pays du continent manquent encore d'infrastructures pour promouvoir le football et commercialiser le produit footballistique, a relevé M. Infantino, annonçant l'intention de la FIFA d'investir un milliard de dollars pour que chaque pays africain puisse se doter d’un stade de classe internationale.
Par ailleurs, le président de la FIFA a insisté sur la nécessité de développer l'arbitrage en apportant davantage de professionnalisme, sans pour autant négliger que les problèmes d'arbitrage ne se limitent pas au continent africain. A cet égard, il a appelé à proposer des solutions innovantes et créatives issues de la réalité africaine et conclure des contrats professionnels avec les arbitres dotés du statut FIFA.
S'exprimant sur le développement des compétitions, Infantino a appelé à investir dans la jeunesse, dans le football féminin, dans les sélections nationales et dans les clubs qui constituent la locomotive mondiale du football.
Selon le président de la FIFA, une super ligue de football africain comprenant entre 20 et 24 équipes doit être créée, une ligue qui pourrait générer des revenus de l'ordre de 200 millions de dollars par an.
Il a également émis une proposition sur la Coupe d'Afrique des nations (CAN) qui devrait, selon lui, être disputée une fois tous les quatre ans, dans le but de la rendre commercialement viable et attrayante à l'échelle mondiale, d'autant que la compétition génère actuellement des revenus 20 fois inférieurs à ceux de l'Euro. Dans un nouveau format, les revenus de la CAN pourraient être multipliés par cinq ou six, faisant de la compétition africaine une grand-messe du football mondial. Pour sa part, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, a estimé que le développement des infrastructures n'est pas une fin en soi, mettant l'accent sur la gestion et l'entretien afin de générer des retours financiers importants et de permettre à ces investissements d'être une base économique génératrice de revenus et créatrice d'emplois.
M. Ahmad a exprimé sa satisfaction quant à la contribution de la FIFA dans le cadre d'un partenariat avec la CAF au développement des infrastructures et des compétitions africaines.
La CAF envisage d'introduire des réformes dans les compétitions, dans leur mode de gestion et dates de leur tenue, a affirmé M. Ahmad.
De son côté, le président de la Fédération Royale marocaine de football, Fouzi Lakjaa, a salué l'action de S.M le Roi Mohammed VI qui a procédé récemment à l'inauguration du Complexe baptisé de son Auguste Nom.
La journée d'étude vise à sensibiliser les marchés financiers au rôle social joué par le football, ainsi qu'à son énorme potentiel pour surpasser les défis dont souffre ce sport comme le racisme, le manque de sécurité dans les stades, l'exclusion des groupes vulnérables, la sécurité des compétitions, le manque de transparence, les transferts de joueurs et les problèmes de gouvernance liés à la gestion des fonds issus du football.
Les conclusions et recommandations émanant de cette journée d'étude  serviront de plateforme pour préparer une nouvelle stratégie plus moderne qui reflète l'énorme potentiel du football africain et permettra à la Confédération africaine de porter le football africain au plus haut niveau.

News

Pétanque

Khalid Mansouri a été élu président de la Fédération Royale marocaine de pétanque (FRMP), au terme de l'Assemblée générale ordinaire de l'instance fédérale, tenue samedi au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat.
Avec une liste unifiée, M. Mansouri, seul candidat à la présidence de la Fédération, a été élu à l'unanimité pour un mandat de quatre années renouvelable une seule fois, succédant ainsi à Mahmoud Archane.
Intervenant à l'issue de l'Assemblée générale qui a connu la participation de 170 personnes représentant les différents clubs et associations affiliés à la FRMP, M. Mansouri a tenu à saluer le travail accompli par son prédécesseur, Mahmoud Archane, au cours de ses deux mandats, soulignant la nécessité de poursuivre les efforts en se focalisant sur une approche participative qui vise à assurer le développement global de la pratique de la pétanque et à renforcer les mécanismes de formation et d'encadrement relatifs à la gouvernance.  Pour surmonter toutes les contraintes que connaît cette discipline sportive, la Fédération veillera à mettre en place un ensemble de programmes, a affirmé M. Mansouri, mettant l'accent sur l'importance de restructurer les clubs, encadrer leurs entraîneurs et donner un nouveau souffle aux instances en charge de la discipline. Le nouveau président de la FRMP a soutenu que le nouveau bureau directeur de la Fédération veillera à la promotion de ce sport et à le hisser au plus haut niveau afin d'obtenir les résultats escomptés aux niveaux continental et mondial.
Le nouveau bureau s'est également engagé à poursuivre le travail qui a été accompli à travers la réhabilitation des clubs et des Ligues, tout en mettant en place une nouvelle stratégie en coopération avec le département ministériel concerné, a-t-il ajouté.
Au terme des discussions tenues lors de cette Assemblée, les rapports financier et moral ont été approuvés à l'unanimité.

Lutte

Trois cent-quatre-vingt-douze athlètes, dont 32 Marocains, prendront part aux Championnats d'Afrique de lutte (cadets, juniors, seniors et féminine), prévus du 4 au 9 février à Alger, apprend-on auprès de la Fédération Royale marocaine des luttes associées.
Ce rendez-vous continental verra la présence du président de la Confédération africaine des luttes associées et membre de l'Union internationale, le Marocain Fouad Meskout et du secrétaire général du Comité méditerranéen des luttes associées (CMLA), le Français Didier Sauvaire.
Outre le Maroc, prennent part à cette compétition l'Algérie qui sera représentée par 90 athlètes, l'Afrique du Sud (39), l'Angola (02), le Bénin (02), le Burkina Faso (01), le Burundi (02), le Cameroun (02), le Congo (03), la Côte d'Ivoire (06), l'Egypte (73), le Ghana (01), la Guinée (02), la Guinée-Bissau (05), le Kenya (04), Madagascar (03), la Namibie (08), le Nigeria (21), la République centrafricaine (09), le Sénégal (12), la Sierra Leone (06), le Soudan (07) et la Tunisie (57).

Lundi 3 Février 2020

Lu 1352 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19