Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

José Manuel Albares : Nous avons un programme couvrant tous les aspects de notre relation bilatérale

Nasser Bourita : Les Instructions de Sa Majesté le Roi sont claires : Le Maroc considère l’Espagne comme un partenaire et allié de confiance


Libé
Jeudi 22 Septembre 2022

José Manuel Albares : Nous avons un programme couvrant tous les aspects de notre relation bilatérale
Sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc considère l’Espagne comme “partenaire et allié de confiance”, a affirmé, mercredi à New York, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, soulignant que les deux pays travailleront, dans un esprit positif et avec ambition, pour donner plus de vigueur à leurs relations bilatérales.

“Les Instructions de Sa Majesté le Roi sont claires : Le Maroc considère l’Espagne comme un partenaire et allié de confiance. Nous allons travailler dans un esprit positif pour mettre en œuvre, avec ambition, tous les engagements définis par S.M le Roi et le président du gouvernement espagnol pour que ces relations soient vigoureuses”, a précisé M. Bourita dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec son homologue espagnol, José Manuel Albares.

Les relations entre Rabat et Madrid, comme l’a affirmé S.M le Roi, ont franchi une étape nouvelle et sans précédent, basée sur le respect mutuel, la forte ambition, outre la mise en œuvre des engagements communs au service des intérêts des deux pays et en faveur de la paix et la stabilité régionales, a-t-il souligné.

Le ministre a également indiqué que les entretiens avec son homologue espagnol ont été l’occasion de faire le point sur ce qui a été réalisé en vertu de la Déclaration conjointe au terme des discussions entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, et de l’audience que S.M le Roi lui a accordée en avril dernier.

“Nous avons constaté que plusieurs points contenus dans cette Déclaration ont été réalisés”, a-t-il indiqué, ajoutant que tous les groupes de travail se sont réunis à quatre reprises et devront tenir deux autres réunions le mois prochain.
M. Bourita a, en outre, mis en avant la dynamique de visites entre les ministres des deux pays, axées sur une multitude de secteurs stratégiques.

Il a indiqué à cet égard que les deux parties se sont mises d’accord pour convoquer la Haute commission mixte avant la fin de l’année en cours, soulignant que cette réunion marquera une étape importante dans la dynamique des relations maroco-espagnoles.

Pour sa part, le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération, José Manuel Albares, s'est félicité du partenariat stratégique "intense" liant l’Espagne et le Maroc qui reflète, a-t-il dit, "une nouvelle étape" fondée sur "la transparence, la communication permanente et le respect mutuel".

"Nous avons un programme bilatéral intense couvrant tous les aspects de notre relation bilatérale, fondée sur la transparence, la communication permanente et le respect mutuel. Tels sont les principes d'une coopération sincère entre deux partenaires stratégiques comme l'Espagne et le Maroc", a indiqué le chef de la diplomatie espagnole.

Pour M. Albares, il s'agit d'une "nouvelle étape" dans les relations entre Madrid et Rabat, ajoutant que l’entrevue avec M. Bourita a servi d’occasion pour établir les bases des "prochaines étapes".

"Nous avons réalisé des progrès plus que significatifs dont les peuples marocain et espagnol profitent déjà", s’est-il félicité évoquant la reprise des liaisons aériennes, maritimes et terrestres, "ce qui a également permis à des milliers de familles d'être réunies cet été grâce à cette opération après ces années de pandémies".

Pour le ministre espagnol, la réunion de haut niveau sera "une nouvelle occasion de faire le point et de continuer à avancer ensemble et à réaffirmer l'amitié hispano-marocaine".

Tout en rappelant que cette réunion de haut niveau n’a pas eu lieu depuis 2015, il a relevé que, depuis avril dernier, tous les groupes de travail créés conformément à la feuille de route de la Déclaration conjointe au terme des discussions entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, "ont tenu des réunions et respectent le calendrier de travail prévu".

S’agissant de la circulation "régulière et ordonnée" des marchandises, le ministre espagnol a noté que les exportations espagnoles vers le Maroc ont augmenté de 30 % en un an seulement, pour atteindre 6000 millions d'euros, consolidant ainsi la position de l'Espagne en tant que premier partenaire commercial du Royaume.

"Mais voulons aller plus loin, c'est pourquoi nous travaillons avec l'objectif de réaliser un passage terrestre pour les marchandises en janvier prochain", a-t-il indiqué, soulignant que dans le cadre de la "réactivation" de la coopération bilatérale, les deux parties ont "convenu d'œuvrer pour que le passage ordonné et progressif des marchandises aux postes de douane terrestres commence en janvier".

M. Albares a, par ailleurs, annoncé que le gouvernement espagnol va approuver un projet de fonds de promotion du développement d'une valeur de 20 millions d'euros, le premier projet sur 20 ans au Maroc visant, selon lui, à octroyer des microcrédits pour favoriser l'inclusion des jeunes et des femmes dans le système productif.

Il a indiqué que la coopération entre les deux pays portera également sur l’assistance technique dans le secteur ferroviaire, le secteur de l'eau et pour la mise en place de systèmes intégrés.

Sur le volet de la migration, le ministre espagnol a évoqué "des preuves d'une excellente coopération", relevant que les chiffres des arrivées irrégulières ont été réduits de 20% au cours des quatre derniers mois par rapport à la même période de l'année précédente.
"C'est le résultat, entre autres, du travail conjoint contre les réseaux criminels de trafic d'êtres humains. Nous avons convenu de continuer à renforcer cette coopération, notamment sur la côte atlantique", a-t-il précisé.
 
 M. Albares a enfin indiqué que dans le cadre de la "réactivation" de la coopération bilatérale, les deux parties ont "convenu d'œuvrer pour que le passage ordonné et progressif des marchandises aux postes de douane terrestres commence en janvier".

Tenus en marge de la 77è session de l’Assemblée générale des Nations Unies, ces entretiens entre MM. Bourita et Albares se sont déroulés en présence notamment de l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, de l’ambassadeur directeur général au ministère des Affaires étrangères, Fouad Yazourh, et de l'ambassadeur, directeur général de l'Agence marocaine de coopération internationale, Mohamed Methqal.


Lu 1102 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS