Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Institut du monde arabe : Le Maroc prend part au 2ème Festival des cinémas arabes




Après douze ans d’absence, le Festival des cinémas arabes, organisé par l’Institut du monde arabe (IMA), a levé le rideau, jeudi soir, à Paris sur sa deuxième édition, avec au programme près de quatre-vingt » films, fictions et documentaires provenant de plusieurs pays du monde arabe dont le Maroc.
Destiné à soutenir et  faire découvrir les talents dont cette région du monde foisonne dans ce domaine et à permettre aux réalisateurs arabes de s’ouvrir sur d’autres cultures, ce festival unique en Europe connaît la participation de plus d’une centaine d’invités : cinéastes, acteurs, producteurs et journalistes en provenance de pays arabes, mais aussi d’Europe, notamment de France. La cérémonie d’inauguration de cette deuxième édition a été marquée par la présence du président et du directeur général de l’IMA, MM.
 Jack Lang et Mojeb Al Zahrani, présidente d’honneur de cette deuxième édition, l’actrice et réalisatrice palestinienne Hiam Abbas et de la réalisatrice libanaise Nadine Labaki, qui a décroché le Prix du jury lors de la dernière édition du Festival de Cannes. Son film «Capharnaüm» a d’ailleurs été projeté hors compétition lors de cette cérémonie. Le festival, qui se poursuivra jusqu’au 8 juillet, est réparti en trois sections dont une compétitive réservée aux longs et courts métrages, fictions et documentaires produits ces deux dernières années, pour laquelle cinq films marocains sont sélectionnés.
Quatre parmi ces films, en l’occurrence “Lhajates” de Mohamed Achaour, “Sofia” de Meryem Ben M’Barek,”Jahiliya” de Hicham Lasri et «Clair-Obscur» de Khaoula Assebab Ben Omar, concourent dans la catégorie consacrée aux longs métrages, dont le jury sera présidé par le réalisateur marocain Faouzi Bensaidi, alors que le cinquième, “le Grain de ta peau” de Sofia El Khyari, est sélectionné dans celle réservée aux courts métrages. Le réalisateur marocain Hicham Falah est membre du jury de la compétition documentaire. Au programme de cette édition figure aussi une section dédiée aux hommages. Ceux-ci seront rendus au cinéaste libanais Jean Chamoun et au réalisateur et scénariste algérien Mahmoud Zemmouri.
 La troisième section prendra, quant à elle, la forme d’un regard sur le cinéma saoudien. Par ailleurs, deux rencontres cinématographiques seront organisées avec la participation de professionnels arabes et européens. La première s’articulera autour des résidences et ateliers d’écriture en France et dans le monde arabe et la seconde, autour de l’industrie cinématographique palestinienne. Un atelier d’écriture de scénarios de courts métrages destiné aux porteurs de projets des deux rives de la Méditerranée et un autre «Talents en court/De l’écrit à l’écran» dédié aux jeunes autodidactes désireux de découvrir les différentes étapes d’un film, figurent aussi au programme du Festival. 

Samedi 30 Juin 2018

Lu 434 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.