Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Incroyable traversée






En octobre 2012, l’ouragan Sandy s’abattait sur la côte est des Etats-Unis, tuant 72 personnes et causant plus de 50 milliards de dollars de dommages. Parmi les nombreux débris emportés par les vents se trouvait un panneau publicitaire pour l’agence immobilière « Diane Turton Realtors ». Cinq ans et demi plus tard, après 6.000 km traversés dans l’océan Atlantique, la pancarte s’est finalement échouée sur une plage girondine, à côté de Bordeaux.
Un touriste belge, Hannes Franck, a repéré le débris sur la plage du Pin-Sec, le 14 mai. Curieux, il contacte par mail l’agence étasunienne pour leur faire part de sa découverte. « Bonjour, je voulais juste vous informer que j’ai trouvé une partie de l’un de vos panneaux échoué sur une plage près de Bordeaux en France. Photos à l’appui si vous le souhaitez. Il n’est pas dans son meilleur état après cette traversée ». Selon le New York Times, qui rapporte l’anecdote, les gérants de l’agence croient tout d’abord en une plaisanterie. Mais après quelques recherches, ils se rendent compte que ce panneau est le seul à avoir disparu lors de l’ouragan, six ans plus tôt.
Mais qu’a fait ce panneau pendant ses six ans d’errance dans l’océan ? Pour les éclairer sur la question, le New York Times a contacté un océanographe, spécialisé dans les courants marins, Curtis Ebbesmeyer. Selon le spécialiste, le panneau n’aurait pas fait qu’une seule traversée mais trois. « Il y a un grand tourbillon océanique qui va du New Jersey jusqu’au nord de l’Europe avant de redescendre en Espagne pour ensuite repartir vers le New Jersey et il faut en moyenne 3,3 années pour que ce cycle se complète. L’aller-simple New Jersey-France prend près d’un an et demi » pour ce type d’objet à la dérive. En cinq ans et demi, le petit bout de plastique en était donc à sa troisième traversée de l’Atlantique quand il s’est échoué sur les côtes françaises.


 

Libé
Lundi 18 Juin 2018

Lu 428 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.