Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Infox polisariennes





Le Polisario continue d’alimenter sa propagande guerrière contre le Maroc. Lundi dernier, l’agence de presse du mouvement séparatiste a fait état d’une soi-disant «opération» qui aurait ciblé une garnison des forces marocaines stationnées dans les montagnes du Warkziz, secteur Agha à l’intérieur de la région de Guelmim Oued Noun. Selon ce nouveau mensonge, l’attaque qui a visé la deuxième unité du 9ème régiment des FAR se serait soldée par «trois morts dont un sous-officier du côté marocain et la saisie d’armes, de documents et de munitions qui se trouvaient dans cette garnison». Pince-sans-rire, il ajoute même que ses milices auraient «occupé cette garnison avant de la démolir entièrement». A traversson assertion mensongère, le Polisario s'est félicité de la «récupération de 3 armes dont 2 Kalachnikovs, 1 mitraillette PKT et des documents personnels des soldats qui ont péri dans cette opération». «Une autre opération similaire aurait été menée dans les régions de Lemsamir et Taref Bouhenda (secteur de Touizgui) à l’intérieur du Maroc», tout ceci dans l’imagination fertile de ses bonimenteurs qui ont accusé, de nouveau, le Maroc de «tenter de dissimuler la guerre déclenchée depuis presque trois mois». Pour mieux berner les populations des camps de Tindouf, le Polisario publie quotidiennement des bilans d’attaques militaires fictives contre les positions des FAR qui, toujours dans son imaginaire maladif, subissent des pertes matérielles et humaines. Ces faits qui n’ont jamais existé ne pourront jamais être documentés, si ce n’est avec des images ou des vidéos qui concernent d'autres pays et des périodes passées par la trappe de l'histoire. Suite à l’intervention des FAR, le 13 novembre dernier, pour libérer le poste-frontière d’El Guerguarat, les médias du Polisario ont même rapporté en décembre 2020 qu’un général de l'armée marocaine aurait «perdu la mémoire suite à une dépression nerveuse au champ de bataille» et aurait été hospitalisé, tandis qu’un «trafic intense des ambulances de l'hôpital (de Dakhla) vers l'aéroport pour évacuer les (soldats) blessés par voie aérienne a été enregistré». Toutes ces infos relayées par le Polisario qui n’a rien pour les authentifier ne sont, en fait, que de simples chimères. 

A.E.K
Mardi 16 Février 2021

Lu 107 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.