Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki met l'accent sur la priorité d'améliorer le statut des femmes actives dans le secteur de l'éducation et de la formation


Libé
Dimanche 12 Mars 2023

Habib El Malki met l'accent sur la priorité d'améliorer le statut des femmes actives dans le secteur de l'éducation et de la formation
Le président du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la Recherche Scientifique, Habib El Malki, a présidé une rencontre, mercredi, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, pour célébrer les femmes membres et cadres du Conseil, avec la participation des professeurs Amina Lemrini Ouahabi et Salah El Ouadie. 

Dans une allocution de circonstance, M. El Malki a rappelé la situation actuelle des droits de la femme au Maroc et les contraintes empêchant la réalisation d'un plus grand progrès en la matière, indique un communiqué du Conseil.

Il a souligné que malgré les acquis obtenus au profit des femmes marocaines, grâce à leur implication dans les changements que connaît la société, un certain nombre de contraintes limitent encore les efforts et les initiatives visant à renforcer leur position au sein de l'arsenal législatif, les programmes et les politiques publiques, notant que les femmes souffrent encore plus que les hommes de conditions de pauvreté et de chômage.

Dans le même ordre d'idées, le président du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique a affirmé qu'il était prioritaire d'améliorer le statut des femmes actives dans le secteur de l'éducation et de la formation, de favoriser un accès équitable aux emplois et aux postes de décision en matière d'éducation, de relever les indicateurs de scolarisation des filles, de réduire l'abandon scolaire des filles, notamment en milieu rural, et l'adoption de programmes d'accompagnement social, psychologique et la pédagogique des élèves.

Il a ainsi appelé à augmenter le pourcentage des filles bénéficiant des programmes "Tayssir", de l'initiative Royale 1 million de cartables ainsi que des services de transport et cantines scolaires.

S'agissant du rôle de l'école en matière d'amélioration de la situation de la femme, M. El Malki a mis en avant la nécessité de revoir le discours pédagogique officiel et les programmes scolaires, relevant que l'examen des documents pédagogiques montre les limites de l'aspect lié à la culture éducative et au discours pédagogique en matière de l'approche genre.

Les efforts ont été davantage consacrés aux aspects matériels liés à la mise à disposition de structures et d'équipements et non aux discours éducatifs officiels, aux programmes scolaires, aux manuels scolaires et aux nouveaux rôles des femmes, ou encore aux relations entre les sexes en adéquation avec l'approche genre, a-t-il fait observer.

Il a également relevé le manque d'outils pour l'accompagnement de l'impact sur la construction du comportement et l'évaluation des indicateurs de performance, expliquant cela par un retard en changement des représentations négatives et des stéréotypes à l'égard des femmes qui résultent d'une faible autonomisation des femmes dans laquelle l'éducation joue un rôle central.

M. El Malki a conclu que cette commémoration ne doit pas se cantonner en une rencontre pour échanger des discours et des paroles mais une occasion pour rappeler quelques acquis et réalisations et faire le point sur les obstacles et les déséquilibres.  

Cette journée de commémoration, a-t-il ajouté, devrait être une opportunité pour faire de l'éducation à l'égalité et à la lutte contre toutes les formes de discrimination un choix stratégique indispensable, à tous les niveaux, dans le cadre de la feuille de route de la réforme de l'éducation, ainsi que l'un de ses objectifs idéaux. 

Il convient de noter que le Conseil consacrera un sujet ponctuel dans son rapport annuel à la question du genre dans le système d'éducation, de formation et de recherche, du fait que le système d'éducation, de formation et de recherche constitue une porte d'entrée essentielle pour éduquer les filles et les femmes marocaines et pour renforcer leurs fonctions et rôles dans tous les aspects de la vie, en garantissant leur droit à l'éducation, à la formation et à l'exercice de professions qui répondent à leurs aspirations et capacités, tout en évoquant le genre social dans le modèle pédagogique et en adoptant des formations adaptées à leurs besoins et potentiels, à tous les niveaux d'enseignement, mais aussi dans les domaines de la recherche, de la gestion, du leadership et de la prise de décision


Lu 2030 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Avril 2024 - 17:00 Un Maghreb sans le Maroc. FOUTAISE !

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p