Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki : La concrétisation de la réforme du système éducatif et de l'enseignement exige un certain nombre de conditions, notamment la gouvernance en matière de formation continue

Accord de coopération entre le CSEFRS et l'UNICEF


Libé
Lundi 6 Mars 2023

Habib El Malki : La concrétisation de la réforme du système éducatif et de l'enseignement exige un certain nombre de conditions, notamment la gouvernance en matière de formation continue
Le Conseil supérieur de l’Education, de la formation et de la recherche Scientifique (CSEFRS) et l’UNICEF ont signé, vendredi à Rabat, un nouvel accord de coopération visant l’évaluation des politiques et des programmes publics dans le domaine de l’éducation et de la formation.

Cet accord qui proroge le partenariat existant entre ces deux institutions depuis 2018, est signé pour une durée de cinq ans (2023-2027), entre le président du CSEFRS, Habib El Malki, et la représentante de l’UNICEF au Maroc, Speciose Hakizimana, indique un communiqué du CSEFRS.

Cet accord qui s’inscrit dans le cadre des orientations de la vision stratégique de la réforme 2015-2030 et la loi cadre 51.17 du système d’éducation, de formation et de recherche scientifique, couvre plusieurs aspects relatifs à la promotion du droit à l’éducation et au renforcement du système d’éducation et de formation au Maroc.

Les objectifs de cet accord visent, entre autres, le développement des outils et des méthodes d’évaluation, l’élaboration des données sur le système de l’éducation et la promotion des échanges d’expertise et d’expériences internationales à travers la mise en place de groupes d’études et de recherche, l’organisation de rencontres scientifiques et la publication de rapports thématiques, selon la même source.

Dans le cadre de ce nouveau partenariat, un premier plan d’action biannuel 2023-2024 est adopté par les deux parties et porte, en référence à la vision stratégique du Conseil, sur deux projets d’évaluation à caractère prioritaire sur les thématiques de «l’éducation préscolaire» et de «la gouvernance des établissements scolaires».

Ce premier plan d’action prévoit également l’organisation d’un séminaire international sur la thématique de la «Violence en milieu scolaire: manifestations, contextes et défis».
Speciose Hakizimana met en exergue les points essentiels de l’accord traçant la voie vers une école de qualité au Maroc
Cette manifestation scientifique constituera, ajoute-t-on, une occasion opportune pour présenter les résultats de l’étude sur la violence en milieu scolaire réalisée en 2022 par le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, en collaboration avec l’UNICEF.

Les objectifs attendus de cet accord de coopération d’ici 2027 visent à renforcer les capacités du système éducatif pour l’extension d’une éducation de qualité aux enfants les plus vulnérables et atteindre les Objectifs de développement durable, notamment le quatrième objectif relatif à l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie, ajoute le communiqué.

Dans une déclaration à la MAP, Habib El Malki a affirmé que la concrétisation sur le terrain de la réforme du système éducatif et de l'enseignement exige un certain nombre de conditions, notamment la gouvernance en matière de formation continue, laquelle doit devenir un modèle pédagogique ouvert sur le monde et sur les langues.
Cela rendrait l'institution scolaire "plus attractive", a-t-il affirmé.

De son côté, la représentante de l'UNICEF a rappelé que la coopération entre le Conseil et l'organisation onusienne existe depuis plusieurs années, saluant l'avancée réalisée grâce à cette collaboration qui a permis d'atteindre des contributions majeures, reposant sur l'action et la réalisation dans le domaine de l'éducation et de la formation.

Mme Hakizimana, s'est en outre arrêtée sur les points essentiels de cet accord et qui tracent la voie vers une "école de qualité au Maroc", à savoir l'évaluation de l’éducation préscolaire, l'éradication de la violence en milieu scolaire et la gouvernance des établissements scolaires.
Lors de cette rencontre, le bilan de l'action du Conseil pour la période 2018-2022 a été passé en revue, comptant les projets pour l'inclusion des enfants en situation de handicap, l'évaluation du phénomène de la violence en milieu scolaire et de la gouvernance des établissements scolaires.


Lu 1609 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p