Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki : L'intégration africaine n'est plus un choix mais une nécessité

L'Afrique se doit d'être unie, solidaire et solide, sinon elle risque de rater les occasions historiques qui s'offrent à elle




 L'intégration africaine n'est plus un choix mais une nécessité, a affirmé, mercredi à Rabat, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.
«L'Afrique se doit d'être unie, solidaire et solide, sinon elle risque de rater les occasions historiques qui s'offrent aujourd'hui», a-t-il souligné à l'ouverture d'une conférence organisée par la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l'étranger (MRE), en coordination avec le Club diplomatique marocain, sur le thème «l'Intégration africaine, le grand défi».
Il a également affirmé que la réalisation de l'intégration africaine nécessite une bonne utilisation et un investissement des opportunités de complémentarité et doit se baser sur les réalisations réussies en matière de regroupement régional africain, dont la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest, qui constitue un des modèles exceptionnels et prometteurs dans le domaine.
Habib El Malki a ajouté que l'Afrique dispose d'un capital humain et naturel et de ressources économiques énormes, en plus des mutations institutionnelles pacifiques et du processus d'édification de la démocratie que connaissent plusieurs pays, préparant ainsi le continent à l'intégration africaine.
Après avoir mis en avant la plus-value et le rôle que joue le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, dans le continent africain, le président de la Chambre des représentants a mis l'accent sur l'importance de la présence du Royaume au sein du continent, à travers le renforcement de ses relations bilatérales avec de nombreux pays, ajoutant que le retour du Royaume à l'Union africaine a insufflé une nouvelle dynamique à l'action africaine commune.
Il a, par ailleurs, souligné que le Parlement marocain veille à placer la dimension parlementaire et les institutions parlementaires au centre de l'édifice africain, notant qu'en s'unissant, l'Afrique émettra un message fort à tous les groupements continentaux et régionaux, aux partenaires étrangers et aux investisseurs stratégiques et donnera l'image d'un continent ouvert, prometteur et qualifié pour un partenariat producteur de richesses.

Vendredi 8 Décembre 2017

Lu 750 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs