Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gratitude du Parlement panafricain et du FORPEL à S.M le Roi

Roger Nkodo Dang et Santiago Rivas Leclair adressent des messages à Habib El Malki




Gratitude du Parlement panafricain et du FORPEL à S.M le Roi
Le président du Parlement panafricain Roger Nkodo Dang et le secrétaire général du Forum des présidents des pouvoirs législatifs d'Amérique centrale et des Caraïbes (FOPREL), Santiago Rivas Leclair, ont salué l'initiative marocaine d'accorder une aide médicale à plusieurs pays africains. 
Le président de la Chambre des représentant, Habib El Malki, a reçu, jeudi, deux lettres du président du Parlement panafricain et du secrétaire général du FOPREL, exprimant leur estime et leur gratitude quant aux efforts déployés par S.M le Roi Mohammed VI en faveur du continent africain, a affirmé la Chambre des représentants dans un communiqué. 
Roger Nkodo Dang a exprimé, au nom des peuples d’Afrique, sa profonde gratitude et reconnaissance envers l'initiative Royale consistant à envoyer de l'aide médicale à plusieurs pays du continent. 
Il a souligné que cette initiative, largement louée, reflète le profond engagement du Souverain et de tout le peuple marocain pour une Afrique unie et solidaire, conformément au modèle tant espéré par les pères fondateurs du panafricanisme. 
Pour sa part, Santiago Rivas Leclair a exprimé ses sentiments d'amitié sincère envers le Maroc et sa gratitude pour les efforts continus de S.M le Roi Mohammed VI visant à promouvoir la prospérité et l'intégration du Royaume du Maroc avec l’Afrique, l'Amérique centrale et les Caraïbes, conclut le communiqué.

Samedi 20 Juin 2020

Lu 991 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.