Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Généralisation de l'enseignement en alternance dans la préfecture de Marrakech


Des structures hospitalières en cours de réalisation pour renforcer l’offre de santé



L' enseignement en alternance sera généralisé dans l’ensemble des établissements scolaires au niveau de la préfecture de Marrakech, et ce depuis lundi 21 septembre, a annoncé l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Marrakech-Safi. Ainsi, les établissements situés au niveau des zones urbaines de "Hay Hassani" et de "Hay Mohammadi" rejoindront ceux où, ce type d’enseignement a déjà été adopté, a précisé l’AREF de MarrakechSafi dans un communiqué. Tous les établissements scolaires concernés ont été informés de ces nouvelles mesures, afin d'informer, à leur tour, les familles et faciliter le déroulement normal des cours selon le modèle d'enseignement en alternance, a ajouté la même source. En coordination avec les autorités locales et sanitaires et en droite ligne des mesures adoptées par le Comité régional de suivi de la rentrée scolaire, l'AREF Marrakech-Safi veille à suivre la situation dans chaque établissement scolaire et à prendre l'ensemble des mesures qui s'imposent en fonction de chaque cas, conformément aux dispositions de la note ministérielle émise à cet effet. Cette décision intervient suite aux orientations du Comité régional de suivi de la rentrée scolaire au niveau de la préfecture de Marrakech, en application des recommandations des travaux des comités locaux de suivi et pour la mise en œuvre de la note ministérielle régissant la rentrée scolaire 2020-2021. L’AREF avait indiqué que l’adoption des formules pédagogiques au niveau de la préfecture de Marrakech reste tributaire de l’évolution de la situation épidémiologique et des conditions de mise en œuvre du protocole sanitaire dans les établissements scolaires. A signaler, par ailleurs, que plusieurs structures hospitalières sont en cours de réalisation dans la cité ocre dans l'objectif de renforcer l’offre sanitaire au niveau de la ville et rapprocher et promouvoir la qualité des prestations médicales offertes aux populations. Ainsi dans le cadre du suivi de l’état d’avancement des chantiers et des grands projets liés au secteur de la santé, le wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, a effectué des visites de terrain à plusieurs chantiers au niveau de la ville de Marrakech, notamment ,ceux se rapportant au secteur de la santé. Dans ce sens, il s'est rendu à l’hôpital de proximité polydisciplinaire de M’Hamid, dont le taux de réalisation a dépassé les 85%, ainsi que trois centres urbains de santé dont les travaux de réalisation sont quasi-achevés. Il s'agit du Centre de santé urbain "Homane El Fetouaki", du Centre de santé urbain M’Hamid, ainsi que du Centre de santé "El Koudia". Lors de ces visites de terrain, M. Kassi-Lahlou, qui était accompagné notamment du secrétaire général de la préfecture de Marrakech, de la directrice régionale de la santé, du directeur de l’Agence urbaine et de l’inspecteur des monuments historiques et des sites archéologiques, s’est enquis également du chantier de restauration de "Bab Agnaou". Le wali a, en outre, pris connaissance de l'état d'avancement des travaux de construction du mûr de clôture de la forêt Al-Chabab, qui est considérée comme un espace de détente d’une grande importance dans la cité ocre.

Libé
Lundi 21 Septembre 2020

Lu 973 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.