Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Garrido, nouvel entraîneur du Wydad

Le coach espagnol réussira-t-il à relancer la machine ?




Juan Carlos Garrido de nouveau à la métropole. Après avoir coaché le Raja de 2017 à 2019, le technicien espagnol débarque cette fois-ci chez le rival wydadi, club avec lequel il devait s’engager officiellement hier. Dans l’attente d’un communiqué du WAC, certaines sources avancent que Garrido aurait signé un contrat jusqu’à la fin de la saison en cours mais renouvelable.
La reconduction du contrat dépendra, bien entendu, des performances et des résultats qu’obtiendra Juan Carlos Garrido à la tête des Rouges. Le bonhomme ne bénéficiera aucunement du facteur temps, puisqu’il aura à préparer le match de samedi prochain contre le club de l’Etoile Sportive du Sahel pour le compte des quarts de finale aller de la Ligue africaine des clubs champions. Et comme le hasard fait bien des choses, Garrido retrouvera un adversaire qu’il connaît bien, puisqu’il vient d’être remercié par ce club.
Juan Carlos Garrido succèdera ainsi au Français Sébastien De Sabre qui a vu son deuxième séjour chez les Rouge et Blanc tourner court. Sauf que le limogeage de ce dernier devra certainement coûter cher à la caisse des Rouges et l’on parle d’une trésorerie pouvant être soulagée d’un montant qui avoisinerait les 9 millions de dirhams.
L’entraîneur espagnol devrait être le troisième coach à s’occuper des commandes techniques du WAC depuis l’entame de l’actuelle saison, après le Serbe Zoran Manojlovic et Sébastien De Sabre, sans omettre Abdelilah Saber qui avait assuré avec succès l’intérim.
Il y a lieu de relever que les entraîneurs qui avaient managé, de par le passé, et le WAC et le Raja ont été souvent sacrés avec les deux clubs. L’on citera, entre autres, les cas de l’Argentin Oscar Fullone vainqueur de la Ligue des champions avec les Verts et de la Coupe des Coupes avec le WAC, et du Portugais José Romao, lauréat du championnat du Maroc avec les Rouges et les Verts.
Juan Carlos Garrido parviendra-t-il à réussir le même exploit de ses prédécesseurs, sachant qu’avec le Raja il avait déjà remporté deux titres, en l’occurrence la Coupe du Trône et la Coupe de la Confédération ? Avec le WAC, les objectifs fixés sont bien clairs : championnat local et C1 continentale.
A rappeler que Juan Carlos Garrido a forgé sa carrière d’entraîneur en s’occupant durant huit saisons de l’équipe B de Villareal de 2002 à 2010 avant d’atterrir en équipe première de ce club lors de la saison 2010-2011. Il a par la suite tenté sa chance du côté du championnat belge en rejoignant le FC Bruges (2012-2013) avant de regagner la Liga et plus exactement le Betis Séville (2013-2014).
La page ibérique tournée, il a coaché Al Ahly d’Egypte (2014-2015) avec à la clé une C2 africaine en 2014, avant de rejoindre Al Itifak d’Arabie Saoudite (2016-2017), le Raja de Casablanca (2017-2019), Al Aïn des Emirats Arabes Unis (2019) et enfin l’Etoile du Sahel.

Mohamed Bouarab
Mercredi 26 Février 2020

Lu 1540 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif