Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Frontières rouvertes… ou presque

La reprise des vols à destination du Maroc annoncée pour le 15 juin


Fébrilement attendue par les citoyennes, les citoyens et les professionnels du secteur touristique, la reprise des vols internationaux à destination du Maroc a été annoncée pour le 15 juin prochain. Dans la lignée de l’allégement des restrictions sanitaires entrepris par l’exécutif, dont la réduction des horaires du couvre-feu nocturne et la réouverture des lieux culturels, l’exécutif a, en toute logique, décidé de rouvrir de manière «progressive» ses frontières aériennes. Après des mois de suspension avec une cinquantaine de pays, l’amélioration de la situation épidémiologique dans le Royaume et à travers le monde, ainsi que l’avancement des campagnes de vaccination, ne sont pas étrangers à cette décision. Une bonne nouvelle pour les touristes mais aussi et surtout pour les Marocains résidant à l’étranger (voir par ailleurs) dont certains n’ont plus revu leurs familles, ni mis les pieds sur le sol national depuis plusieurs mois. Néanmoins, tout n’est pas aussi simple que cela. Certaines conditions d’entrée sont encore en vigueur. Si l’on en croit un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, les vols en question s'effectueront dans le cadre d'autorisations exceptionnelles. Autorisations accordées en se basant sur deux listes de pays aux règles d'accès différentes. S’agissant de la liste A, elle comprend «tous les pays ayant des indicateurs positifs», dont ceux de l'Union européenne. Pour ce qui est de la liste B, elle est composée de 74 pays dont la situation sanitaire est jugée préoccupante, «une propagation des variants ou l'absence de statistiques précises sur la situation épidémiologique», parmi lesquels l'Inde, l'Argentine ou l'Afrique du Sud, indique ledit communiqué. Concrètement, les voyageurs en provenance de pays inscrits sur la liste A, qu'ils soient Marocains ou pas, devront être en possession d’un certificat de vaccination et/ou d'un test PCR négatif de moins de 48 heures, comme nous vous l’annoncions dans notre édition du vendredi 4 juin. A la différence des voyageurs arrivant en provenance d’un pays figurant sur la liste B, qui auront à présenter des autorisations exceptionnelles, mais aussi un test PCR négatif de moins de 48 heures. Plus important encore, ils seront dans l’obligation de se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours une fois avoir mis le pied sur le sol national. Les deux listes seront actualisées «régulièrement au moins deux fois par mois selon le besoin», d’après le même communiqué. Au vrai, le système de liste mis en place n’est pas aussi contraignant que cela. Tout simplement parce que les principaux visiteurs du Maroc, qu’ils soient ressortissants ou pas, proviennent de l’Union européenne. Autant dire que la réouverture des frontières est actée, même si l'exécutif ne l'avoue qu’à demi-mot. D’autant que de l’autre côté de la Méditerranée, la vaccination bat son plein. Sauf que dans l’autre sens, c’est un peu plus compliqué. En effet, l’Union européenne impose aux personnes désirant accéder à son territoire, non seulement un pass’ sanitaire, mais aussi un vaccin qui soit validé par ces instances et notamment l’Agence européenne du médicament. Autrement dit, les Marocaines et Marocains vaccinés par Sinopharm ne pourront pas voyager sur le Vieux Continent contrairement à celles et ceux ayant reçu le vaccin AstraZeneca. Du moins pour le moment. 

C.C
Mardi 8 Juin 2021

Lu 271 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020




Dans la boutique

Flux RSS