Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Flick doit refaire gagner et aimer l'Allemagne


Face au modeste Liechtenstein, le nouveau sélectionneur allemand Hansi Flick devrait logiquement ouvrir son mandat jeudi par une victoire, mais son objectif sera surtout la reconquête d'un public qui a tourné le dos à son équipe nationale depuis le Mondial-2018. Le coach qui a mené le Bayern au sommet du monde en 2020 hérite d'une équipe qui ne s'est toujours pas remise de son élimination au premier tour du Mondial en Russie. Et qui a dégringolé en trois ans à la 16e place du classement Fifa, à force d'accumuler les faux pas indignes de son standing. Même la qualification pour le Mondial-2022 au Qatar a commencé au printemps dernier de façon chaotique. Après une victoire contre l'Islande (3-0), elle a rechuté avec une stupéfiante défaite à domicile contre... la Macédoine du Nord (1-2)! Après deux matches, l'Allemagne est troisième de son groupe. Sans oublier l'humiliante gifle qui avait précédé, adressée par l'Espagne en Ligue des Nations en novembre 2020 (6-0). S'il avait survécu à cette déroute, Joachim Löw, resté 15 ans en poste, est finalement parti sur une élimination sans gloire en huitièmes de finale de l'Euro contre l'Angleterre. Il laisse la place à Flick, son adjoint lors du sacre mondial au Brésil en 2014. Après le Liechtenstein à SaintGall, en Suisse, la Mannschaft enchaîne dimanche avec l'Arménie à Stuttgart, avant un déplacement en Islande trois jours plus tard. Dans ce groupe réputé facile, Flick s'est vu assigner une mission: "Nous voulons regagner les coeurs, nous rendre sympathiques et jouer un football gagnant, dynamique et attractif", lui a demandé le directeur de la Fédération allemande Oliver Bierhoff, supérieur hiérarchique direct de Flick: "Pendant l'Euro, on a de nouveau entendu la même critique sur le manque de passion. Nous voulons changer cela." Avant le Covid, la sélection allemande ne remplissait plus les stades, et les chiffres des audiences TV ont battu des records à la baisse, dans un contexte de critiques tous azimuts de la presse et des anciens internationaux lors des dernières saisons de Löw. Flick, qui avait rendu au Bayern sa joie de jouer, est l'homme de la situation, estime Bierhoff: "Hansi est quelqu'un qui sait atteindre ses objectifs et imposer ses idées de façon très subtile, sans faire peur aux gens, mais au contraire en les convainquant et en créant un esprit d'unité, tout en gardant une ligne claire". Le Bavarois devrait instiller à la Mannschaft le football de pressing haut et de contre-attaques rapides qui lui a permis de remporter six titres en deux saisons au Bayern, dont le triplé coupe/championnat/Ligue des champions en 2020. "Hansi a commencé à nous enseigner sa philosophie du jeu", a dit mardi Marco Reus, de retour dans l'équipe après avoir manqué l'Euro: "ça prendra du temps, mais cette philosophie nous convient." Le nouveau coach envisage de revenir à une défense à quatre, après les dernières tentatives peu concluantes de défense à trois de Joachim Löw. Il va aussi repositionner Ilkay Gündogan en milieu offensif (il était défensif à l'Euro), le poste où il brille à Manchester City. "C'est en numéro 8 ou 10 que je me sens le mieux, c'est là que je joue presque toujours en club", a rappelé le "Citizen", très heureux de son premier long tête à tête avec Flick: "C'était un très bon entretien, j'ai ressenti de l'estime de sa part", s'est-il félicité. En matière de hiérarchie des cadres, Flick jouera dans un premier temps la continuité, en laissant le brassard de capitaine à Manuel Neuer, toujours seul titulaire dans les buts à 35 ans.

​Griezmann retourne en prêt à l'Atlético Madrid

L'attaquant français Antoine Griezmann quitte le FC Barcelone pour retourner en prêt à l'Atlético Madrid deux ans après avoir abandonné la capitale espagnole pour la Catalogne, a annoncé LaLiga sur son site dans la nuit de mardi à mercredi. Le transfert du champion du monde français a été officialisé par les deux clubs tardivement après minuit mardi, date de clôture du mercato.

Libé
Mercredi 1 Septembre 2021

Lu 641 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS