Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fiers de notre Maroc




Le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports a appelé tous les éditeurs de journaux à suspendre la publication et la distribution de la presse  papier jusqu’à nouvel ordre.
Non, on ne dira pas que le couperet est tombé. Loin s’en faut. La décision plutôt. Elle n’est pas sans changer, voire bouleverser, nos habitudes. Ce n’est sûrement pas sans un impact particulièrement affectif. Devoir se résigner à ne pas voir son titre chéri, son bébé de journal, avec de longues années d’existence, dans les kiosques, ça nous prend pour le moins de court.
Mais, il va sans dire qu’à situation  exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Aussi adhérons-nous par simple logique, et non moins par devoir de citoyenneté à la décision prise par le ministère de tutelle.
Libé, au fait, n’est pas que la version papier. Depuis des années déjà, il s’est mis à la page avec un site qui compte des lecteurs par dizaines de milliers à travers le monde. Autant dire que le contact sera maintenu tout au long de ces moments difficiles. Mieux, ce contact sera raffermi et avivé par une version PDF que nous mettons à la disposition de nos fidèles lecteurs et autres annonceurs. Avec, et cela  va sans dire, le même dévouement, la même ferme volonté au service de l’information et la même détermination de servir notre pays, mus par ces nobles valeurs qui sont, depuis toujours, les nôtres. Ces valeurs universelles pour lesquelles des générations du Parti des Forces Populaires ont lutté et continuent de le faire.
Notre pays, et il n’est pas le seul, passe par une situation difficile. Et, à ce propos, il y a lieu de saluer vivement la fermeté dont font preuve les responsables, les autorités compétentes… pour endiguer le mal. Une gestion louée, par ailleurs, par des médias internationaux renommés.
Et chapeau bas à toutes ces Marocaines et à tous ces Marocains  à différents niveaux qui se consacrent, qui s’exposent pour servir leur pays et leurs concitoyens…
Il y a sûrement de quoi être fier de son Maroc bien aimé.
Et surtout, surtout aucune pitié pour les quelques brebis égarées…

Par Mohamed Benarbia
Mardi 24 Mars 2020

Lu 1715 fois


1.Posté par Faquihi Raoui Sahraoui le 25/03/2020 20:11
Bien pensé et bien dit . Merci Si Benarbia

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif