Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enfin, une victoire de l’EN avec la manière

Houcine Ammouta : C’est un match de référence pour nous


Après une entame laborieuse, la sélection marocaine des joueurs locaux est parvenue à terminer en beauté la phase de poules de la sixième édition du Championnat d’Afrique des nations(CHAN) qui se déroule actuellement au Cameroun. Mardi, au stade de la Réunification à Douala, l’EN a surclassé, pour le compte de la troisième journée du groupe C, son homologue ougandaise sur le large score de 5 à 2. Une performance faite donc pour redonner davantage de confiance à un groupe qui a beaucoup souffert lors de ses deux premières sorties. Une courte victoire sur le Togo grâce à un penalty et un nul blanc devant le Rwanda, deux résultats qui ont laissé nourrir le doute dans les esprits au point de se demander si cette équipe tenante du titre est capable d’aller jusqu’au bout dans cette campagne continentale. Pour ce match, le sélectionneur national, Houcine Ammouta, a vu juste en procédant à une révision de son effectif, faisant intégrer d’entrée des joueurs portés vers l’avant mais surtout à l’aise dans la construction du jeu. Adam Ennafati et Reda Jaadi s’étaient acquittés pleinement de leurs tâches et l’on a pu voir une équipe marocaine entreprenante, se créant bon nombre d’occasions, manquées notamment par l’infortuné Ayoub El Kaabi, qui avait connu des jours heureux lors de la précédente édition, en étant buteur avec 9 réalisations. Si le Onze national a démarré la partie sur les chapeaux de roues, l’adversaire, bien en place, a été à l’affût, prêt à saisir la moindre opportunité. Et c’est contre le court du jeu que les Ougandais, qui étaient dans l’obligation de gagner pour se qualifier, ont ouvert le score sur un tir d’Ibrahim Orit à la 26ème minute. Secoués mais nullement abattus, les joueurs de l’EN étaient sommés d’appuyer un peu plus sur le champignon et de multiplier les assauts en vue de déstabiliser l’arrière-garde ougandaise qui tenait bon mais pas jusqu’à écœurer Rahimi, élu pour la deuxième fois meilleur joueur du match, et Ennafati dans un grand jour. Les efforts du Onze national ont été récompensés juste avant de regagner les vestiaires sur un penalty transformé par Ayoub El Kaabi qui a pu, enfin, ouvrir son compteur buts. Une égalisation qui a fait beaucoup de bien aux poulains d’Ammouta qui ont abordé la seconde période déterminés à honorer leur standing de favoris pour la consécration finale. Le tandem Ennafati-Rahimi a continué à fonctionner de plus belle, ce qui a donné lieu au deuxième but : Le centre du joueur oujdi a été savamment exploité par le Rajaoui à la 51ème minute, un but qui a libéré toute l’équipe sans pour autant lâcher prise. Résultat des courses : une addition bien corsée avec un troisième but signé Hamza Moussaoui (71è), un quatrième de Rahimi qui a profité d’un «raté décisif» (et non pas d’une passe) d’El Kaabi (80è) et un cinquième au temps additionnel d’Abdelilah Hafidi qui, entré à l’heure de jeu, a fait valoir toute sa classe dont l’EN ne pourra se passer lors des prochains matches. Avant le but de Hafidi, les Ougandais ont pu réduire la marque sur un puissant coup de pied arrêté qui n’a laissé aucune chance au keeper Anas Zniti. Au terme de cette opposition, Houcine Ammouta a fait savoir dans une déclaration rapportée par le site cafonline.com que «ce n’était pas un match facile. On s’attendait à de l’adversité, on a manqué beaucoup d’occasions. On est revenu au score à temps». Et d’ajouter que «c’est un match de référence pour nous. C’est une compétition relevée, on va reprendre notre souffle. La détermination, la discipline et l’envie seront au rendez-vous». Quant au sélectionneur ougandais,Jonathan McKinstry, il a indiqué qu’ «on aurait pu éviter le penalty après le reste a suivi. Le Maroc a livré un bon match. On devait tuer le match mais les Marocains ont été coriaces, le score ne reflète pas la physionomie de la rencontre. On part bredouille avec beaucoup de regrets. Cependant on a une assise pour travailler le futur”. Le Onze national boucle ce tour des seizièmes de finale en pole position avec 7 points devant le Rwanda (5 pts) qui, dans un match à rebondissements, a disposé du Togo sur le score de 3 à 2. Au tour des quarts de finale, l’EN restera à Douala et devra affronter le second du groupe B, sachant que les rencontres de cette poule devaient avoir lieu hier avec au programme Namibie-Zambie et Tanzanie-Guinée. 

Mohamed Bouarab
Mercredi 27 Janvier 2021

Lu 321 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Mondial biennal: La Fifa convoque un sommet

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Ligue des champions: Ronaldo libère Manchester

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Classement FIFA: L’EN dans le Top 30

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS