Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Emery préfère parler du présent que de Neymar




L'entraîneur du Paris SG Umai Emery a soigneusement évité mardi d'évoquer le dossier Neymar, préférant "parler du présent", notamment de la fin de la préparation de son équipe et du Trophée des champions.
"Nous avons l'obligation de parler du présent, des joueurs qui composent actuellement l'équipe, de notre prochain match (contre la Juventus mercredi) et de notre première finale samedi (le trophée des Champions, NDLR)", a répondu le technicien basque à une question d'un journaliste lui demandant de faire un point sur le dossier Neymar.
"Le club travaille très bien, on espère avoir la meilleure équipe possible. (...) Si un nouveau joueur arrive, on en parlera à ce moment là", a-t-il poursuivi.
Présent également lors de cette conférence de presse, l'international uruguayen Edinson Cavani n'a pas été plus disert.
"On parle bien sûr (avec Neymar) d'un grand joueur, on a toujours envie de jouer avec des grands joueurs, mais il y a beaucoup de discussions sur cette question", a-t-il noté.
"Ce qui compte, ce sont les joueurs qui composent actuellement l'équipe, ce qui est important, c'est l'équipe, mais si de nouveaux joueurs devaient arriver, ils seront bien sûr très bien accueillis", a déclaré Cavani.
Neymar, star brésilienne du FC Barcelone, est au coeur d'un retentissant feuilleton depuis la semaine dernière alors que le Paris SG serait prêt pour le recruter à débourser sa clause libératoire de 222 millions d'euros, un record pour un transfert.
Pour le troisième et dernier match de préparation avant le Trophée des Champions contre Monaco samedi à Tanger, Emery a espéré pouvoir aligner pour la première fois Marco Verratti, ménagé jusque-là en raison d'un genou droit douloureux.
"En principe, Verratti devrait jouer, Meunier est également une possibilité, tandis que Rabiot ne jouera pas", a-t-il indiqué.
Meunier, opéré d'une cheville, n'a pas encore été aligné en match, tandis que Rabiot a reçu un coup à une cheville lors du match perdu 4 à 2 samedi contre Tottenham.

Libé
Jeudi 27 Juillet 2017

Lu 148 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés