Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

El Mundo en flagrant délit d’infox: Le tribunal de Barcelone a tranché

Le journal espagnol s ’était fendu d’ un article tendancieux et diffamatoire à l’ encontre du Maroc


Mourad Tabet
Jeudi 22 Septembre 2022

El Mundo en flagrant délit d’infox: Le tribunal de Barcelone a tranché
Le quotidien espagnol, El Mundo, a été condamné à payer un euro symbolique par le tribunal provincial de Barcelone.

En effet, ce quotidien a été pris en flagrant délit d’infox, car «le tribunal provincial de Barcelone a considéré qu'une partie de l'information relayée par El Mundo a été déformée et rédigée sur un ton qui ne correspond pas à la neutralité, ordonnant ainsi au journal d'indemniser l'entreprise à hauteur d'un euro symbolique, de retirer l'article en question et de publier un nouvel article sur cette sentence aussi bien sur le support papier que celui numérique», a informé le journal électronique, El Confidencial digital.

En juin 2019, le supplément «Crónica» du journal El Mundo a publié un reportage  sous un titre provocateur : «Les "femmes écrans" du business des espions marocains en Espagne» («Las ‘mujeres tapadera’ del negocio en España de los espías marroquíes»), portant sur une enquête judiciaire concernant une fraude présumée aux subventions d'organismes étatiques marocains.

Selon l'article, l'argent n'avait pas été affecté au but escompté, mais aurait été transféré sur des comptes personnels d'«espions» ou de personnes liées aux renseignements marocains. En outre, il a été rapporté  dans le reportage que pour «blanchir l'argent», des «sociétés fantômes» ont été créées, tout en se focalisant sur une agence de voyages située à Mataró (une commune de la province de Barcelone) et créée par trois femmes associées. Les associées  sont les  épouses du secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), du président de l’Union des centres culturels islamiques de Catalogne (UCCIC) et d’un cadre des services secrets marocains.

Pour El Mundo, l’entreprise était accusée d’être un « écran » et d’avoir été créée pour le blanchiment de l’argent, prétendant que plusieurs fausses factures d’une valeur de 50.000 euros avaient été émises le même jour.

Selon El Confidencial digital, l'agence de voyages a dénoncé le journal El Mundo, estimant qu'en tant qu'entreprise, son droit à l'honneur a été bafoué en affirmant que les informations étaient fausses. « Malgré le fait qu’initialement, le tribunal de première instance a rejeté la demande, le tribunal provincial de Barcelone a estimé qu'il y avait eu atteinte illégitime à l'honneur. Pour cette raison, il a condamné le journal à indemniser l'entreprise solidairement avec 1 euro symbolique, à retirer l’article en question et à publier un nouvel article à la fois sur le support papier et sur le web à propos de cette sentence», a souligné El Confidencial digital. 

La sentence du tribunal provincial de Barcelone a mis en avant que les expressions utilisées telles que «société fantôme, écran, épicentre d’un complot d’espionnage et de corruption» en se fondant sur le statut d’associé de l’épouse du président de l’UCCIC et sur le fait qu’elle ait émis de «fausses factures» d’une valeur de 50.000 euros, ne justifient en aucun cas les qualifications imputées à l’entreprise dans le reportage d’El Mundo.

En plus, le tribunal a également affirmé «le fait que les factures aient été émises à la même date n'est pas une raison suffisante pour qualifier l'entreprise de société écran». 
Il y a lieu de rappeler que le CCME avait porté plainte en 2019 contre le quotidien espagnol El Mundo pour «atteinte à l’honneur et à la vie privée», suite aux propos contenus dans «un article diffamatoire publié par ce journal espagnol le 11 juin 2019».

«Les accusations de l’article en question entachent la réputation d’une institution constitutionnelle, celle de son secrétaire général, d’un membre de sa famille et d’un membre du CCME», avait indiqué à l’époque le CCME dans un communiqué dont la teneur a été publié par Libé dans l’édition du samedi 3 août 2019.

Mourad Tabet


Lu 361 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS