Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

El Hassan Lachguar : Les décisions et mesures annoncées par le gouvernement se sont avérées bien en deçà des attentes des citoyens


Rachid Meftah
Mercredi 14 Septembre 2022

El Hassan Lachguar a mis l’accent sur la nécessité cruciale, dans cette conjoncture sociale difficile, de veiller sur le respect scrupuleux des dispositions du Code du travail

El Hassan Lachguar : Les décisions et mesures annoncées par le gouvernement se sont avérées bien en deçà des attentes des citoyens
En marge de la rentrée politique et dans le contexte particulier de la crise économique et sociale aiguë que connaît notre pays à l’instar de la quasi-totalité des pays à faible revenu ou à revenu limité, particulièrement africains et au milieu d’une conjoncture mondiale critique caractérisée par une confusion inouïe et une incertitude incontournable quant au devenir de l’ordre politique et économique international, tout cela aggravé par des changements climatiques devenus de plus en plus difficiles à cerner et encore moins à maîtriser, le député membre du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, El Hassan Lachguar, a participé dans le cadre de l’émission «Dossier spécial » diffusée par la chaîne de télévision Médi1 à un débat polémique l’opposant aux côtés du représentant du parti du Mouvement populaire aux représentants de la majorité gouvernementale, en l’occurrence le président du Groupe du RNI et celui du Groupe du PAM. La contribution du député ittihadi à ce débat s’est particulièrement distinguée par la pertinence des constats et de l’analyse, une exceptionnelle capacité d’écoute et une ouverture d’esprit exemplaire de l’avis de l’animateur de l’émission mais aussi de ses contradicteurs mêmes venus défendre « l’apport » de la majorité gouvernementale au déroulé du dialogue social, conclu avec les centrales syndicales« les plus représentatives ». Ainsi El Hassan Lachguar a relevé qu’hélas les dossiers sociaux vitaux et essentiels n’ont pas été débattus ou suffisamment ou rationnellement examinés. D’ailleurs, a-t-il précisé, les décisions et mesures annoncées par le gouvernement à l’issue dudit dialogue se sont avérées bien en deçà des attentes et espérances des citoyens, notamment la catégorie des travailleurs et salariés. Auparavant, dans la première partie de l’émission consacrée à l’évaluation de l’action du gouvernement depuis une année de son avènement à la tête de la gestion des affaires publiques, le député, membre du Groupe socialiste, a fustigé l’absence de communication de la part de ce collectif vis-à-vis des citoyens de même qu’il a déploré le caractère « superficiel» et«imprécis» de tous les programmes annoncés par l’Exécutif qui s’appuyaient sur des devises et slogans totalement pompeux et creux eu égard aux besoins insistants et espérances de la majorité écrasante des citoyens. Là-dessus, la suite du débat, la seconde partie de l’émission, ayant été consacrée au dialogue social et aux décisions qui en ont découlé, le parlementaire ittihadi fidèle à la philosophie et conception constructive de l’opposition telles qu’adoptées et défendues parle Premier secrétaire et les différentes instances de l’USFP, une opposition sérieuse, responsable et constructive, tout en faisant observer que le parti n’a jamais hésité à soutenir le gouvernement chaque fois que ce dernier présente des projets de loi ayant trait aux intérêts supérieurs de la nation et à l’intérêt général et ceux qui visent concrètement à améliorer un tant soi peu le quotidien des Marocains. En revanche, il a souligné que les annonces du gouvernement à l’issue de cette première étape du dialogue social se sont révélées incohérentes et insuffisantes car ne répondant point aux problématiques sociétales et aux défis sociaux et économiques posés par les répercussions de la crise mondiale et les difficultés insurmontables occasionnées par l’inflation galopante affectant lourdement le pouvoir d’achat et le vécu quotidien de la majeure partie de la population. Evoquant, à cet égard, l’augmentation tant attendue des salaires, fixée à 150 ou 160 dirhams par mois par l’Exécutif, Lachguar a noté qu’elle s’avère foncièrement insignifiante si l’on mesure le gouffre effrayant creusé dans le budget des ménages du fait de l’inflation exponentielle touchant particulièrement les prix des denrées de première nécessité. Par ailleurs, il a mis l’accent sur la nécessité cruciale, dans cette conjoncture sociale difficile, de veiller au respect scrupuleux des dispositions du code du travail et la révision de la consistance de certaines mesures contraignantes dédiées à assurer l’équité et la paix sociale. Le membre du Groupe socialiste a cité, à ce propos, l’exemple de l’amende infligée aux employeurs qui n’appliquent pas la règle du SMIG, amende jugée très insignifiante (entre 300 et 500 dirhams pour l’ensemble du personnel concerné) eu égard à la dimension sociale du préjudice subi par les salariés concernés. Cela, entre autres, suppose que le gouvernement doit instamment s’atteler à la révision de la globalité des instruments et matériaux juridiques à même de sévir contre tous les comportements susceptibles de contrevenir aux dispositions législatives, juridiques et réglementaires du travail. Il est à noter que face aux présidents des groupes parlementaires du RNI et du PAM, le député ittihadi, El Hassan Lachguar, était talonné, tout au long de l’émission par Driss Sentissi, député représentant le MP, par ailleurs, parti membre de l’opposition.


Lu 499 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p