Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Ecosystèmes forestiers du Maroc : Risques, défis et opportunités" Principales recommandations du CESE


Libé
Vendredi 5 Mai 2023

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) s'est autosaisi au sujet des "écosystèmes forestiers du Maroc: Risques, défis et opportunités".

Cette autosaisine, dont les principales conclusions ont été présentées lors d’un atelier de restitution mercredi à Rabat, vise à examiner la situation écologique des forêts marocaines et de proposer des actions à même de favoriser un équilibre entre les divers usages des forêts, leur conservation durable et le développement économique des territoires concernés.

 Voici les principales recommandations du CESE:

- Réhabiliter les écosystèmes forestiers à travers notamment la proposition d'alternatives économiques aux populations concernées et l’intensification des opérations de reboisement et de régénération naturelle, outre la mise en place d'actions en conformité avec les obligations internationales du Maroc en matière de biodiversité.
- Réviser la réglementation en vigueur et mettre en place une gouvernance intégrée et participative en instaurant un code forestier, en renforçant l’effectivité des instances de gouvernance existantes et nouvelles prévues par la stratégie "Forêts du Maroc 2020-2030", en favorisant l’accès à l’information pour les populations dépendantes et les citoyennes et citoyens, afin de renforcer la transparence dans la gestion et la protection des écosystèmes forestiers et encourager la recherche- développement-innovation tout en promouvant les ressources humaines.

- Valoriser les ressources forestières et développer des alternatives économiques en faveur des populations dépendantes et des territoires, à travers notamment une utilisation optimale des écosystèmes forestiers en fonction de leurs vocations, en impliquant les différents acteurs (privés, populations dépendantes, société civile et collectivités territoriales), en définissant des critères durables et équitables d’accès et d’exploitation des ressources écosystémiques, la mise en place de la certification forestière et le développement d’écotourisme dans les aires protégées et en prenant en compte leurs spécificités culturelles, territoriales et écologiques.


Lu 301 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p