Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dur, dur . Mais pas impossible : Le Onze national rabat sa dernière carte face au Portugal de CR7




Le Onze national croisera le fer, aujourd’hui à partir de 13 heures au stade Loujniki à Moskou, avec son homologue portugais pour le compte de la seconde journée du groupe B du Mondial FIFA qui se déroule actuellement en Russie.
C’est le match de la dernière chance pour la sélection marocaine après avoir entamé la compétition du mauvais pied, une défaite devant l’Iran sur la marque d’un but à zéro. En revanche, les Portugais, favoris faut le reconnaître, aborderont cette confrontation alors qu’ils restent sur un nul forcé devant l’Espagne, trois partout, grâce à un Ronaldo auteur d’un triplé.
Certes, la situation ne plaide guère en faveur des partenaires de Hakim Ziyech qui sont acculés à renverser la donne et à créer la surprise face à l’équipe championne d’Europe. En tout cas, un match de foot ça se joue sur le terrain et non pas sur le papier et c’est ce qu’assimile parfaitement l’international marocain Fayçal Fajr nullement intimidé par le standing de l’adversaire. Il a fait savoir lors d’un point de presse qu’ «on n’a qu’une seule chose en tête, c’est de gagner le match contre le Portugal», précisant que « ça sera très difficile  devant une grande équipe mais nous sommes aussi une grande équipe. Nous savons que la Seleçao das Quinas compte dans ses rangs les meilleurs joueurs du monde, mais nous sommes une bonne équipe et nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pour procurer de la joie à tout un pays. Nous aurons notre mot à dire et nous allons le montrer sur la pelouse ».
Pour ce qui est de l’état de santé des joueurs, le docteur de l’équipe nationale Abderrrezak Hifti a déclaré au site officiel de la Fédération Royale marocaine de football, frmf.ma, que le groupe affiche la bonne forme, indiquant que Nabil Dirar est prêt pour reprendre du service, précisant que la blessure de Marouane Da Costa ne suscite aucune inquiétude. Quant au cas de Noureddine Amrabet, le docteur Hifti a tenu à apporter quelques précisions, soulignant que l’intervention qu’il avait effectuée suite à la blessure dudit joueur était appropriée, ajoutant que «j’ai posé cinq questions à Amrabet qui n’avait répondu qu’à une seule. J’ai diagnostiqué une commotion cérébrale qui, après examen, nécessitait une semaine de convalescence ». Toutefois, d’après le médecin de l’EN, la décision finale concernant le retour d’Amrabet devait être prise hier.
Il convient de rappeler que la sélection nationale a regagné lundi Moscou  en provenance de Voronej, son lieu de résidence. Hier, elle devait effectuer une séance d’entraînement en vue de peaufiner les ultimes réglages avant ce fameux choc face au Portugal qui sera sifflé par l’arbitre américain Mark Geiger assisté par les Canadiens Joe Fletcher et Frank Anderesson. Comme quatrième arbitre, la FIFA a désigné le Russe Sergey Karasev.

Blatter assistera au match Portugal-Maroc

Sepp Blatter, le président suspendu de la Fifa, assistera au match Portugal-Maroc ce mercredi au stade Loujniki de Moscou et rencontrera également le président russe Vladimir Poutine, a-t-on appris lundi auprès de son porte-parole.
Sepp Blatter, 82 ans, a été suspendu en février 2016 par la justice interne de la Fifa de toute activité liée au football et ce pour une durée de 6 ans, à la suite d'un paiement controversé de 1,8 million d'euros à Michel Platini.
Contraint à la démission, M. Blatter a été remplacé à la tête de la Fifa par Gianni Infantino. Malgré sa suspension, M. Blatter a indiqué à plusieurs reprises qu'il répondrait favorablement à l'invitation de Vladimir Poutine de se rendre en Russie pour le Mondial.
L'ex-patron suisse du football mondial a pris l'avion mardi pour la Russie et assistera ce mercredi au match du groupe B entre le Maroc et le Portugal, au stade Loujniki de Moscou.
Le même jour il rencontrera le président russe Vladimir Poutine, a précisé M. Renggli.
M. Blatter assistera ensuite à la rencontre entre le Costa Rica et le Brésil (groupe E), vendredi à St-Pétersbourg, avant de rentrer en Suisse.
Contactée par l'AFP, la Fifa a indiqué qu'elle ne faisait "pas de commentaire".

 

Mohamed Bouarab
Mercredi 20 Juin 2018

Lu 622 fois


1.Posté par Redouane le 20/06/2018 17:27
Faut savoir pardonner , c est une équipe jeune avec plein d avenir ,
Quand on voit (ou on été ) , on ne peut que les féliciter.
Malgré la défaite contre le Portugal ,champion d Europe en titre ,la sélection marocaine a perdu la tête haute.
Continuons dans cette dynamique que le sélectionneur a emmené avec lui ainsi que la confiance entre les joueurs qu il a apporté depuis sa venu.
On ne peut les blâmer , ils étaient dans un groupe difficile ,n oublions pas non plus la belle prestation a la dernière CAN .
Gardons ce sélectionneur et continuons dans cette dynamique un jour sa payera inchallah que de tout détruire et revenir en arrière depuis 1994 que nous étions dans l attente d une qualification pour une coupe du monde ,bref ,même les grandes nations ont du mal dans leurs groupes respectives.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19