Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Droits TV : La Liga pas inquiète pour le prochain appel d'offres




La Ligue espagnole de football (LaLiga) n'est pas inquiète pour l'appel d'offres qu'elle doit lancer prochainement pour les droits du Championnat d'Espagne pour 2019-2022, a déclaré lundi son président Javier Tebas, sur fond de crainte d'une baisse de l'enveloppe et de grogne des diffuseurs.
"Il reste beaucoup de temps d'ici à l'appel d'offres. Si personne n'y répond, ce n'est pas grave", a dit Javier Tebas lors d'une table ronde à Madrid consacrée aux droits TV dans le sport espagnol.
"Ce serait peut-être même une bonne chose, parce que peut-être que le modèle vers lequel tendent les championnats professionnels (à savoir exploiter directement les droits) se concrétisera avec quelques années d'avance", a ajouté le dirigeant.
Javier Tebas a réaffirmé viser un montant de 1,3 milliard d'euros par an sur le marché espagnol pour les saisons 2019-2020, 2020-2021 et 2021-2022, alors que le contrat actuel, signé en 2015, rapporte environ 1,1 milliard d'euros cette saison.
Sur le marché à l'international, Javier Tebas avait déclaré en novembre tabler sur 1 milliard d'euros de revenus à partir de 2019, contre 700 millions aujourd'hui.
Soit un total de 2,3 milliards d'euros espérés chaque saison à partir de 2019.
Au passage, Javier Tebas a dit ne pas s'inquiéter des propos d'un des principaux dirigeants de Telefonica, qui a déclaré la semaine dernière que le puissant groupe de télécoms espagnol pourrait ne pas être candidat pour les droits de la Ligue des champions la saison prochaine.
"Si acheter le football leur semble cher, eh bien qu'ils n'achètent pas", a ironisé Tebas. "Nous obtiendrons autant d'argent qu'avant, ou plus. Nous assumons les risques."
Les droits de la Ligue des champions en Espagne sont détenus par le groupe audiovisuel Mediapro, dont le président Jaume Roures a annoncé lundi l'ouverture d'un appel d'offres auprès des diffuseurs espagnols, avec une date butoir au 6 avril.
"Nous verrons si ce qui est dit dans la presse sera la même chose que ce que diront les offres", a ironisé le dirigeant en marge de la présentation à Madrid d'une série de documentaires consacrés au quotidien de six figures de la Liga et diffusés par le service Prime Video d'Amazon.
Présent également à cette présentation, Javier Tebas n'a pas exclu que de nouveaux entrants sur le marché des contenus, comme Amazon, se positionnent un jour sur les droits du football espagnol.
"La Liga intéresse le monde entier, les plates-formes de +streaming+, les opérateurs télécoms... Nous sommes un produit premium", a souligné Tebas, soulignant que la Ligue espagnole avait encore du temps devant elle avant de lancer son appel d'offres pour 2019-2022.
"Pour la Ligue des champions (en 2018-2019) il reste peu de temps, mais pour les droits nous avons jusqu'à juillet 2019, et d'ici juillet 2019 beaucoup de choses peuvent arriver", a-t-il conclu.
Les craintes d'une baisse des revenus du football européen ont aussi été alimentées le mois dernier par la baisse des droits TV domestiques du Championnat d'Angleterre lors de la vente des cinq premiers lots (sur sept) pour la période 2019-2022.
Mais avec 40 matches encore à vendre, la Premier League peut encore égaler voire dépasser les 5,1 milliards de livres (5,7 milliard d'euros, soit 1,9 milliard d'euros par saison) du précédent accord conclu en 2015.

Mercredi 7 Mars 2018

Lu 457 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés