Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : Le discours Royal est aussi important que pénétrant

L'USFP a été le premier parti à attirer l'attention sur la gravité de la situation pandémique et à décliner sa vision pour y faire face




Le discours du Trône et celui de la Révolution du Roi et du peuple  consacré à la situation actuelle est considéré  comme un plan de travail urgent et un programme préventif qui nécessite la mobilisation de tout le monde pour faire face à l'épidémie de Covid-19. C’est ce qu’a souligné le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, dans son allocution d'ouverture des réunions partisanes de la région de l’Oriental qui ont été entamées vendredi 20 août à Guercif.
Le dirigeant socialiste a appelé, en l'occasion, les militants du parti à se mobiliser pour sensibiliser les citoyens à la gravité de la situation sanitaire et les conscientiser à propos des mesures barrières et préventives à adopter au quotidien contre le risque de propagation du coronavirus.
Lors de cette réunion qui s'est déroulée à distance en présence des membres du Bureau politique Hamid Jmahri et Abdelhamid Fatihi ainsi que des membres du Conseil national du parti, des membres du secrétariat régional de Guercif et des représentants des organes partisans dans la région, Driss Lachguar a mis en avant le fait que l’USFP a été parmi les premiers partis politiques à avoir tiré la sonnette d’alarme sur la gravité de cette épidémie, alors que d'autres formations en minimisaient la portée et parlaient déjà de l’après Covid-19. «Nous avons insisté sur la nécessité de faire face à cette épidémie, et nous avons affirmé que la crise que nous confrontons allait nous imposer des choix politiques, économiques et sociaux fort difficiles. A l’époque, nous avions été  confrontés à la surenchère de certains, mais ce qui nous avait tranquillisé, ce furent les mesures fortes et proactives annoncées dès le début de l’épidémie par S.M le Roi Mohammed VI», a mis en exergue Driss Lachguar.
"Le peuple marocain doit prendre  conscience du fait que les jours qui viennent seront des jours difficiles et que nous devons tous nous mobiliser pour les surmonter au moindre coût», a affirmé le Premier secrétaire en faisant allusion à la montée des cas de coronavirus dans notre pays et, par ricochet, à l'augmentation du nombre de morts. «Par conséquent, on peut s’attendre au pire dans les prochains jours, et pour y faire face, nous devons tous nous mobiliser et travailler pour nous protéger et, partant, protéger nos proches et notre patrie », a assuré Driss Lachguar.
Il a, également, évoqué dans son allocution l'accord conclu entre le Maroc et la Chine concernant les essais cliniques du vaccin contre le Covid-19, soulignant le caractère positif d’une telle initiative.
Le dirigeant ittihadi a, en outre, affirmé que la crise sanitaire du Covid-19 a permis de jauger les capacités et les potentialités dont notre pays dispose. «Dès lors, cela éclaire l'avenir, met en lumière la lutte contre la pandémie et nous rassure sur nos capacités comme indiqué dans le discours Royal, à prendre les mesures nécessaires pour résister et affronter cette maladie», fait-il savoir.
En ce qui concerne les questions partisanes et organisationnelles, Driss Lachguar a évoqué la réunion tenue entre des membres du Bureau politique de l’USFP avec le ministère de l’Intérieur dans le cadre de consultations concernant les prochaines échéances électorales, soulignant que le mémorandum du parti a été débattu et qu’ils ont été informés des points de divergence et des points sur lesquels il y a une quasi-unanimité de la  plupart des partis politiques. 
Le dirigeant ittihadi a également indiqué qu’une réunion aura lieu cette semaine entre le ministère de l'Intérieur et les partis politiques pour présenter les conclusions des réunions bilatérales avec chacun d'entre eux.
En outre, il a passé en revue les positions du parti de la Rose concernant la loi de Finances rectificative et la note d’orientation pour la préparation du projet de loi de Finances 2021, soulignant que ce dernier ne sera pas facile à élaborer. «Nous sommes tous tenus de réfléchir à la question et de la débattre au sein de nos instances partisanes aux niveaux local, régional et national afin que nous demeurions une force de proposition qui n'entre pas dans les enchères politiciennes», a tenu à préciser le Premier secrétaire de l’USFP. Et d’ajouter : « Nous ne visons pas par nos propositions à réaliser des ambitions égoïstes, mais ce qui nous préoccupe aujourd'hui, comme ce fut le cas pour ceux qui nous ont formés au sein du parti, c’est de sauver la patrie ».
Intervenant durant cette réunion, Abdelhamid Fatihi a souligné l'engagement responsable et national de tous les Ittihadis pour faire face à la pandémie et mobiliser et sensibiliser les citoyens autour du danger de cette épidémie, soulignant que « les difficultés qui vont venir sont de réelles difficultés dont les citoyens doivent désormais être conscients ». 
Selon ce membre du Bureau politique de l’USFP, «la crise sanitaire que nous affrontons ne doit pas nous empêcher de mener à bien nos tâches de la meilleure manière pour continuer à construire notre parti et à nius préparer pour les prochaines échéances ».
Concernant la Chambre des conseillers, Abdelhamid Fatihi a souligné que malgré le fait que le discours politique «n'y est pas à la hauteur des aspirations des citoyens», le Groupe parlementaire qu’il préside a présenté 12 propositions de loi (nationalisation de la Samir, hydrocarbures, impôt sur la fortune et un ensemble de propositions qui intéressent les Marocains), ajoutant que cette institution joue un rôle important, et «par conséquent, nous devons préserver notre position en son sein, et nous ne pourrons pas la préserver si nous ne nous préparons pas dès aujourd'hui aux prochaines échéances».
Le coordinateur régional du parti dans la région de l’Oriental, Said Baaziz a, pour sa part, mis l’accent sur la mise en place de mécanismes de sensibilisation à la gravité de la pandémie.
«Nous sommes tous responsables aujourd’hui. Notre parti a été le premier à avoir alerté sur la gravité de la situation et décliné sa vision pour faire face à la pandémie», a-t-il souligné, affirmant que le discours de S.M le Roi Mohammed VI à l’occasion de la Révolution du Roi et du peuple a présenté un plan d’action clair. «Nous, en tant que parti politique national servant les intérêts de la patrie, nous devons être au diapason de la responsabilité en mobilisant et en sensibilisant les citoyens», a-t-il précisé.
Dans son allocution au nom du secrétariat régional de Guersif, le secrétaire provincial Abdellah Redouane a évoqué le nouveau dynamisme que connaît le parti dans la région, en rappelant les rencontres que le secrétariat provincial a tenues avec les bureaux de sections et de la Chabiba ittihadia pour que la province soit fin prête pour les prochaines échéances. 

Mourad Tabet
Samedi 29 Août 2020

Lu 1419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.