Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Hausse du trafic aérien dans l'ensemble des aéroports durant le premier semestre
Le trafic aérien au niveau de l'ensemble des aéroports du Maroc a enregistré une hausse de 9,76% durant le premier semestre de 2017 en comparaison avec la même période de 2016. Selon les statistiques de l'Office national des aéroports (ONDA), 1.307.098 passagers ont transité par les aéroports du Royaume à fin juin 2017 contre 1.190.867 durant la même période un an auparavant.
La même source rapporte que l'aéroport Mohammed V a contribué, à lui seul, à hauteur de 45,20% à cette hausse, ce qui représente 590.794 passagers, suivi de l'aéroport Marrakech-Menara (21,59%), l'aéroport Agadir-Massira (7,72%), l'aéroport Fes-Saïss (5,61%) et l'aéroport de Tanger (5,39%), tandis que les autres aéroports ont participé à hauteur de 5%.
Les statistiques de l'ONDA montrent que le taux de croissance du trafic aérien le plus élevé a été enregistré dans  l’aéroport de Ouarzazate (44,39%), suivi de ceux d'Al Hoceima (33,32%), de Fes-Saïss (20%), d'Oujda (19,45%), de Tétouan (19,26%), de Tanger (18,55%) et d'Agadir (17,08%).
Par contre, les aéroports de Laâyoune, d'Errachidia, de Tan-Tan, de Béni Méllal et de Zagora ont connu, durant la même période, une baisse du trafic aérien variant entre 3,3% à Tan Tan et 40,93% à Béni Méllal.

Baisse des ventes de ciment au premier semestre
Les ventes de ciment ont accusé une baisse de 9,2% au premier semestre 2017, après un retrait de 5,8% à fin mai 2017 et une hausse de 1,7% un an auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l'Economie et des Finances.
Ce repli recouvre le retrait exceptionnel de 30,6% durant le mois de juin 2017 qui a coïncidé avec le mois de Ramadan qui enregistre habituellement un ralentissement de l'activité dans ce secteur, souligne la DEPF dans sa note de conjoncture pour le mois de juillet.
La baisse enregistrée à fin juin 2017 a concerné l’ensemble des régions du Royaume, à l’exception de celles de Guelmim-Oued Noun (+35,3%), Dakhla -Oued Ed-Dahab (+28,3%) et Souss-Massa (+0,4%), relève la DEPF.
Par ailleurs, l’encours des crédits bancaires alloués au secteur immobilier s’est accru de 3,7% à fin mai 2017 à plus de 252 milliards de dirhams (MMDH), après une augmentation de 1,8% un an auparavant, tiré par le comportement toujours favorable des crédits accordés à l’habitat (+4,8%) et la hausse des crédits attribués à la promotion immobilière de 0,5%, après un repli de 7,3% à fin mai 2016, précise la même source.

Libé
Samedi 29 Juillet 2017

Lu 354 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés