Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers sportifs




Golf

Le coup d’envoi du Championnat arabe de golf a été donné, jeudi dans la ville jordanienne de Akaba, avec la participation de six pays arabes, dont le Maroc. La première journée de cette manifestation a été marquée par une grande rivalité entre les golfeurs de la sélection nationale, Amine Karaz et Mehdi Fakhouri, et le golfeur de l'équipe jordanienne, Chirgo Kurdi.
Au terme de la première journée, le golfeur marocain Amine Karaz s'est classé premier avec un total de 71 coups, suivi de son compatriote Mehdi Fakhouri, auteur d’un score de 72 coups, tandis que le Jordanien Chirgo Kurdi a occupé la troisième position avec 73 coups. Les joueurs saoudien Abdellah Mansouri et palestinien Nabil Noubani se sont classés respectivement 4è (76 coups) et 5è (78 coups).
Les pays prenant part à ce championnat sont le Maroc, l'Arabie Saoudite, l'Irak, le Liban, la Palestine, Oman et la Jordanie. Les compétitions de la seconde journée devraient se poursuivre vendredi.

Trail

La deuxième édition du Trail Beach écologique et social de Sidi Rahal se tiendra le 22 septembre prochain et connaîtra la participation de 600 coureurs et nombreux marcheurs, a-t-on appris auprès des organisateurs. Se déroulant sur 4 parcours de 29km, 19km et 9km, ce trail affiche, comme toujours, la volonté de faire cohabiter l'élite du trail et l’amateur, précise-t-on de même source.
Pour cette 2ème édition, une nouvelle épreuve de 42 km, la course la plus dure, sera forcément un défi pour les coriaces. Soucieux de faire partager les valeurs du trail écologique, ce rendez-vous offrira à 200 enfants la chance de courir sur un parcours adapté.
Par ailleurs, une attention particulière sera donnée à l'aspect écologique lors de l'événement sportif avec le nettoyage de tous les parcours en amont par les locaux et au terme de la compétition. C'est ainsi que le Trail Maroc continue sa trilogie annuelle des trails, toujours plus affirmés dans le trail, le dépassement de soi, l’écologie et le social.
VAR

Mike Riley, responsable de l'arbitrage en Angleterre, a reconnu jeudi que quatre erreurs avaient été commises en Premier League, cette saison, à cause de l'assistance à l'arbitrage vidéo (VAR). Riley, qui s'adressait aux présidents des clubs de la première division réunis à Londres, a estimé que le but égalisateur de Fabian Schar pour Newcastle (face à Watford) aurait dû être annulé en raison d'une main d'Isaac Hayden. De même, le milieu de terrain de Leicester, Youri Tielemans, n'aurait jamais dû recevoir un carton rouge pour une faute sur Callum Wilson (Bournemouth). Les deux autres erreurs concernaient le refus d'accorder un penalty à Manchester City après une faute de Jefferson Lerma (Bournemouth) sur David Silva, et un autre à West Ham à la suite d'une faute de Tom Trybull (Norwich) sur Sebastien Haller, dans la surface de réparation.
Ces incidents montrent, selon le directeur de l'arbitrage de l'élite anglaise, le haut degré d'estime placé dans les décisions de l'arbitre qui officie sur le terrain. Mais il a reconnu que dans chacun des cas une limite "claire et évidente" a été atteinte. "Si vous regardez ces quatre matches, 227 incidents ont été signalés. De ce total, nous n'en avons modifié que six, et je pense que nous aurions pu en changer dix en tout", a expliqué Mike Riley sur Sky Sports. "Cela vous donne l'étendue où la VAR peut aider et ajouter de la plus-value au jeu. Mais cela démontre aussi que l'arbitrage sur le terrain est toujours le plus important", a ajouté le chef des arbitres.

Arda Turan

Le footballeur international turc Arda Turan a été condamné à deux ans et huit mois de prison avec sursis pour avoir agressé un célèbre chanteur turc en 2018, ont rapporté les médias locaux jeudi. Le joueur a été condamné par un tribunal d'Istanbul mercredi après avoir été reconnu coupable d'avoir fait feu pour semer la panique, détention illégale d'arme et coups et blessures volontaires, selon la presse locale. Turan, prêté par Barcelone au club stambouliote de Basaksehir, s'était battu en octobre 2018 à la sortie d'une boîte de nuit avec le chanteur populaire Berkay Sahin, dont l'épouse disait avoir été harcelée par le joueur, selon les médias. Lors de la bagarre, Turan aurait cassé le nez du chanteur. Il se serait ensuite rendu, armé d'un pistolet, à l'hôpital où le chanteur était soigné, suppliant pour qu'on lui tire dessus et qu'on lui pardonne. Dans un message posté sur les réseaux sociaux, Turan a affirmé que cette affaire lui avait servi de leçon et s'est engagé à "faire (s)on métier du mieux que je pourrai et de remplir de joie ma femme bien-aimée, mon club et mes amis".

Samedi 14 Septembre 2019

Lu 893 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com