Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Disney veut ralentir le rythme des sorties “Star Wars”




Disney veut ralentir le rythme des sorties “Star Wars”
Marqué par la récente déception de "Solo", Disney veut ralentir le rythme des sorties des films siglés "Star Wars", après avoir voulu en faire "trop" et "trop vite".Après avoir racheté pour quatre milliards de dollars en 2012 Lucasfilm, la société de production de George Lucas, créateur de "La guerre des étoiles", Disney avait calé "Star Wars" sur un rythme quasi-industriel.
De six films en 38 ans, le rythme est passé à quatre en deux ans et demi, entre "L'éveil de la force", en décembre 2015, et "Solo: A Star Wars Story", en mai 2018. Le géant du divertissement entendait visiblement appliquer à sa franchise "Star Wars" la même recette que son autre vache à lait, Marvel, et ses 20 films en 10 ans. "J'ai pris la décision de la cadence, et en y repensant, je pense que l'erreur que j'ai faite --c'est ma responsabilité-- a été un peu trop, trop vite", a reconnu Bob Iger, PDG de The Walt Disney Company, dans un entretien au site spécialisé The Hollywood Reporter publié jeudi. Même s'il a rapporté près de 400 millions de dollars dans le monde, d'après le site spécialisé Box Office Mojo, "Solo", dont le budget est estimé, selon plusieurs médias américains, à entre 250 et 275 millions de dollars, a été une déception. Les recettes du film se situent sensiblement derrière les huit volets officiels de la saga, mais sont aussi largement devancées par "Rogue One: A Star Wars Story" (1,05 milliard de dollars) qui, tout comme "Solo", est lié à l'univers "Star Wars", mais ne s'inscrit pas directement dans la série. Par comparaison avec les chiffres faramineux des "Derniers Jedi", le huitième volet de la série officielle, sorti en décembre dernier et qui a raflé 1,33 milliard de dollars aux guichets, le parcours de "Solo" est un coup d'arrêt.

Samedi 22 Septembre 2018

Lu 715 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.