Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des voix fusent depuis la Tunisie: Kais Saïed ne nous représente pas !


Libé
Mardi 30 Août 2022

Des voix fusent depuis la Tunisie: Kais Saïed ne nous représente pas !
Dur, dur. Humiliant et indigne pour un président censé défendre bec et ongles la souveraineté de l’Etat qu’il préside de se trouver à la botte (au brodequin plutôt) d’un voisin expansionniste mû par ses seuls petits calculs et autres intérêts sournois.
Pour une poignée de dollars, Kais Saïed a joué le jeu de ses pourvoyeurs, ses commanditaires et maîtres chanteurs. Sinon comment s’expliquer cet accueil en grande pompe de la part du président de la république de Tunisie d’un individu qui prétend être à la tête d’une entité fantoche que cette même république de Tunisie ne reconnaît point ? Le Japon n’y est pour rien et un document officiel l’atteste sans ambages ni équivoque.
C’est pour dire que Saïed n’assume même pas le président puschiste confirmé pour s’être joué de la place et du rôle des institutions et par là du sacro-saint principe de séparation des pouvoirs s’érigeant ainsi en petit dictateur … (Une douce pensée au passage pour le grand Charlie Chaplin). Il a également essayé de se décharger de sa bévue pour la coller à l’UA.
Là aussi, c’est raté. On en a pour preuve la réaction de nombre de pays africains entre retrait de la TICAD-8, ou appel au retrait ou encore une condamnation sans détour de ces errements de la présidence tunisienne… Mieux ! De multiples voix continuent de fuser depuis la Tunisie, entre hommes ou femmes politiques, ex-diplomates tunisiens ou citoyens lambda, toutes stigmatisant cette insoutenable légèreté de Saïed. Quelques petites citations faute de pouvoir tout rapporter en disent long.
C’est ainsi que pour Samia Zouari, ancienne diplomate ayant également occupé des postes à haute responsabilité, l’acte perpétré par la présidence tunisienne est «une douche froide venue nous frapper comme un coup de massue avec ce grave incident diplomatique avec le Maroc frère.
(…) Maintenant le Maroc, un pays frère qui n’a jamais failli à notre solidarité, se sent insulté et bafoué par notre position si légère (…) Où allons-nous?»
Pour sa part, l’ex-exilée politique tunisienne et ex-ministre sous la présidence de Moncef Merzouki, Sihem Badi, a choisi de rappeler, dans une belle langue arabe, sa visite au Maroc du temps où elle était réfugiée politique en France quand elle se retrouvait interdite d’entrer dans bon nombre de pays. « Je présente mon passeport bleu à la police des frontières marocaines. Le policier me demande de patienter en attendant de consulter son supérieur. Je m'étais préparée à un refus et donc à une grande déception. L’agent revient vers moi après un moment, me remet mon passeport et avec un large sourire, il me dit : Bienvenue dans ton pays ».
Et docteur Sihem Badi de poursuivre : « Depuis ce jour-là, le Maroc est devenu mon deuxième pays. Et chaque fois que j’avais la nostalgie de mon pays dont les portes m’étaient fermées à l’exception de celles de ses prisons, mon grand réconfort, c’était le Maroc. Ses portes m’étaient grand ouvertes. Il me recevait à bras ouverts, chaque fois que j’en avais besoin».
Avant de clamer : «En aucun cas je n’admets que l’on se comporte aujourd’hui de la sorte avec le Maroc frère de la part d’un puschiste bafouant toutes les normes diplomatiques, divisant les peuples frères et cherchant à isoler le pays à travers la provocation d’inimitiés dont il ne soupèse nullement les conséquences… ». Et de finir sur un cri de cœur : « Kais Saïed ne nous représente pas. Vive les peuples maghrébins dans leur unité maghrébine au plan arabe et africain… ».

 


Lu 2893 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Août 2022 - 19:00 Macron chez Tebboune. Ça gaze ?

Mardi 24 Mai 2022 - 17:48 Si tu n’as pas honte …

Jeudi 28 Avril 2022 - 19:00 222, v ’là l’ estafette !

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS