Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des chèques remis à Fnideq à des femmes en situation difficile


Des chèques remis à Fnideq à des femmes en situation difficile
Une dizaine de femmes qui s’adonnaient auparavant à la “contrebande vivrière” dans la préfecture de M’diq-Fnideq ont reçu, mercredi, des chèques de soutien pour financer leurs projets, dans le cadre du programme de soutien des femmes en situation difficile.

Lors de cette cérémonie, tenue à la Maison de la culture à Fnideq, 19 filles et femmes qui se livraient auparavant à la “contrebande vivrière” dans la préfecture de M’diq-Fnideq ont reçu des chèques pour financer leurs propres projets, avec une enveloppe budgétaire globale d’environ 450.000 dh, et ce dans le cadre des efforts continus déployés au niveau de la préfecture pour parvenir au décollage économique au profit de la population locale.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur régional de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), Abdelhalim Fatihi, a souligné qu’il s’agit du deuxième groupe des bénéficiaires du programme de soutien des femmes en situation difficile, qui s’adonnaient auparavant à la “contrebande vivrière” pour la période 2021-2022, après un premier groupe, composé de 28 filles et femmes qui ont reçu, il y a environ deux semaines, des chèques pour financer leurs projets, notant que ce financement s’inscrit dans le cadre du programme “Régions émergentes”.

“Ces bénéficiaires ont déposé leurs demandes auprès de la plateforme des initiatives économiques intégrées de Fnideq, après quoi elles ont bénéficié de l’accompagnement de l’ANAPEC, et aujourd’hui elles obtiennent le financement, octroyé dans le cadre de ce programme”, a-t-il fait savoir, précisant que la majorité des bénéficiaires prennent en charge leurs familles et sont porteuses de projets générateurs de revenus et créateurs d’emplois, dans plusieurs secteurs liés notamment au commerce, coiffure, couture traditionnelle et moderne et pâtisserie.

Pour sa part, la coordinatrice régionale de l’Entraide nationale, Zineb Oulhajene, a indiqué que cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la convention de partenariat entre le Conseil de la région de TangerTétouan-Al Hoceima (TTA), la wilaya de la région et le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’Egalité et de la Famille, pour renforcer la qualification et l’autonomisation économique des femmes et filles au niveau de la région, dans le cadre du programme “Régions émergentes”. Elle a, ainsi, salué les efforts déployés par tous les partenaires, avec à leur tête la wilaya de la région, la préfecture de M’diq-Fnideq, le Conseil de la région, l’ANAPEC, l’Agence de développement social (ADS), le Conseil régional d’investissement et Al Barid Bank, pour accélérer la mise en oeuvre de cet accord de coopération.

Ces femmes bénéficieront de plusieurs ateliers de formation dans les domaines de marketing, de gestion financière, de comptabilité et d’étude technique de projets, en vue de réussir leurs projets. Le comité technique commun de suivi et de sélection s’est réuni, vendredi dernier au siège de la plateforme des initiatives économiques intégrées de Fnideq, en vue d’examiner les demandes déposées par des femmes et filles porteuses de petits et très petits projets, en vue de bénéficier du soutien financier et de l’accompagnement offerts dans le cadre de ce programme, afin qu’elles puissent créer ou développer leurs activités économiques, et partant améliorer leurs revenus et conditions de vie. 

Après avoir étudié et examiné les dossiers relatifs au programme de qualification et d’autonomisation économique des femmes et filles dans la région TTA présentés par les coopératives, les très petites entreprises et les auto-entreprises, tout en s’assurant qu’elles remplissent les conditions déterminées dans le cahier des charges relatif à cet appui, le comité technique a décidé d’accepter de débourser la subvention par le Conseil de la région, en vertu de la convention de partenariat entre le Conseil de la région, la wilaya de la région et le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’Egalité et de la Famille. Le programme “Régions émergentes” constitue la mise en oeuvre locale des axes du programme national pour l’autonomisation économique des femmes et des filles, et la promotion de leurs droits économiques et sociaux à travers la qualification et l’autonomisation des femmes en situation difficile ou issues d’un milieu précaire.

Il vise également à réaliser une convergence territoriale pour la mise en oeuvre du programme régional de développement et le programme national pour l’autonomisation économique des femmes. L’enveloppe budgétaire dédiée au programme “Régions émergentes”, mis en œuvre durant la période 2020-2021, est mobilisée par le Conseil de la région (6 millions de DH) et le ministère de tutelle (6 MDH).

Suspension

En raison de l’évolution de la pandémie de la Covid-19, les autorités marocaines ont décidé de suspendre les vols en provenance et à destination de cinq pays africains, à savoir le Mali, le Ghana, la République démocratique du Congo, la Guinée et la Libye, et ce à partir du 23 mars à minuit jusqu’au 10 avril, a annoncé mercredi l’Office national des aéroports (ONDA). Selon un communiqué de celui-ci, les passagers voyageant de ces pays à travers un autre pays sont également concernés par cette mesure. Le nombre de pays avec lesquels le Maroc a suspendu ses liaisons aériennes est monté ainsi à 37. Il s’agit de l’Italie, la Belgique, la Turquie, la Suisse, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Autriche, le Portugal, la Suède, l’Ukraine, la République Tchèque, l’Australie, l’Irlande, la NouvelleZélande, l’Afrique du Sud, le Danemark, le Royaume-Uni, le Brésil, l’Algérie, l’Egypte, la Pologne, la Norvège, la Finlande, la Grèce, le Liban, le Koweït, l’Argentine, la Bosnie-Herzégovine, le Botswana, le Cameroun, la Croatie, le Mozambique, le Mali, le Ghana, la République démocratique du Congo, la Guinée et la Libye.

Vaccination

Un total de 4.284.060 personnes ont reçu une première dose de vaccin contre la Covid-19, a indiqué mercredi le ministère de la Santé dans son bulletin quotidien, précisant que 2.844.916 personnes se sont fait administrer un deuxième vaccin. La campagne de vaccination, lancée le 28 janvier dernier, est une opération gratuite pour l’ensemble des citoyens avec comme objectif d’immuniser 80% de la population, de réduire puis d’éliminer les cas de contamination et de décès dus à l’épidémie. La priorité est accordée aux personnels de première ligne, en l’occurrence les autorités publiques, les forces armées, les professionnels de la santé, les enseignants et les personnes âgées, vulnérables au virus, et ce, avant de l’élargir au reste de la population. Le Royaume a recensé 439 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures, pour un total de 492.842 cas confirmés de la Covid-19, dont 8.786 décès (+11) et 480.607 guérisons (+507).

Libé
Jeudi 25 Mars 2021

Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS