Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dépistage précoce du cancer. Un atout vital


Libé
Lundi 5 Février 2024

Dépistage précoce du cancer. Un atout vital
Le Maroc, à l'instar du monde entier, commémore le 4 février de chaque année, la Journée internationale de lutte contre le cancer, une occasion de sensibiliser, prévenir et témoigner de l'engagement continu de la communauté internationale  dans la lutte contre cette maladie dévastatrice.

Le cancer reste l'une des principales causes de décès à l'échelle mondiale, avec un impact significatif sur la population marocaine.Selon les dernières évaluations du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence intergouvernementale de recherche sur le cancer, il est prévu une augmentation de 22,5% du nombre de nouveaux cas de cancer en Europe au cours des deux prochaines décennies.

Le CIRC estime que le nombre de diagnostics de cancer à l'échelle mondiale affichera une hausse de 55% entre 2022 et 2045, passant d'environ 19,9 millions de cas en 2022 à 30,9 millions de cas en 2045.Ces estimations récentes, dévoilées à l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer, soulignent la "charge croissante" du cancer, mettant en lumière la nécessité de remédier aux inégalités en la matière, selon l'agence onusienne.

Ce trend haussier est attribuable entre autres au vieillissement des populations, à la consommation de tabac, d'alcool, à l'obésité et à la pollution atmosphérique. Actuellement, environ une personne sur cinq développe un cancer au cours de sa vie, avec un taux de mortalité d'un homme sur neuf et d'une femme sur douze.

La croissance de l'incidence du cancer s'accompagne d'une augmentation de la mortalité liée à cette maladie, projetée pour passer de 9,7 millions de personnes en 2022 à 16,6 millions dans le monde d'ici 2045.Afin d'appréhender plus clairement la situation actuelle et les efforts déployés, la MAP a recueilli les témoignages poignants d'un médecin et de deux courageux patients en rémission, afin qu’ils partagent leur vécu et leur parcours du combattant.

L’oncologue Khalid Alami, qui a consacré une grande partie de sa carrière à la recherche, à la sensibilisation et aux soins des patients atteints de cancer, a affirmé que le Maroc a fait des progrès significatifs dans la prise en charge du cancer au fil des ans."Nous avons développé des centres de traitement modernes, mis en œuvre des programmes de dépistage et renforcé la formation du personnel médical", a-t-il noté, mettant en exergue l'importance du dépistage précoce.

Dépistage précoce : une arme vitale. La détection précoce est un élément crucial dans la lutte contre le cancer. Encourager les populations à se faire dépister régulièrement, en particulier les populations à risque, permet d'augmenter considérablement les chances de guérison.Selon l’oncologue Khalid Alami, le dépistage précoce demeure le pilier fondamental dans la lutte contre le cancer. "Plus nous procédons tôt à un diagnostic du cancer, plus les chances de guérison seront élevées. C'est pourquoi nous devons encourager la population à participer aux programmes de dépistage réguliers et à être attentive aux signes précurseurs".

De son côté, Houda, une survivante de cancer du sein, partage son histoire avec une détermination inspirante. "Le diagnostic a été un choc, mais grâce à un dépistage précoce, le traitement a commencé à un stade anticipé", a-t-elle révélé."Le soutien de ma famille et des professionnels de la santé a été crucial. Aujourd'hui, je suis en rémission et je veux sensibiliser les autres sur l'importance de ne pas ignorer les signes", confie-t-elle.

Ahmed, un autre survivant du cancer du poumon, souligne, quant à lui, l'importance du soutien psychologique dans le parcours de guérison."La lutte contre le cancer va au-delà des traitements médicaux. Le soutien émotionnel et psychologique est essentiel. J'ai eu la chance d'avoir une équipe médicale compréhensive et une famille solidaire, ce qui a fait toute la différence", dit-il.

Prévenir pour mieux guérir. Alors que la lutte contre le cancer progresse, il est impératif de renforcer les initiatives de prévention et de soins et d’adopter un mode de vie sain pour réduire le risque de cancer. En effet, la prévention joue un rôle majeur dans la réduction de l'incidence du cancer.

Des campagnes de sensibilisation aux modes de vie sains, la promotion d'une alimentation équilibrée et la réduction des comportements à risque sont essentielles pour prévenir de nombreux types de cancers.De ce fait, la prévention des cancers englobe des actions de natures diverses qui nécessitent une action multisectorielle avec l’implication de différentes organisations gouvernementales et non gouvernementales. Elle s’appuie également sur des actions réglementaires et des initiatives pour le changement des comportements collectifs, comme les lois antitabac.

Par ailleurs, le soutien psychologique, bien que crucial, est souvent négligé dans la prise en charge du cancer. Les patients et leurs familles traversent des épreuves émotionnelles difficiles, nécessitant un accompagnement spécialisé. Il demeure essentiel d'intégrer des services de soutien psychologique dans les programmes de traitement pour garantir une thérapie holistique.

En cette Journée internationale de lutte contre le cancer, un message résonne : la victoire contre ce fléau ne peut être qu'collective. L'heure est à la mobilisation générale pour sensibiliser, dépister, prévenir et offrir un soutien psychologique aux patients et à leurs proches. C'est en unissant les forces que nous pouvons vaincre cette maladie et offrir à tous la chance de vivre une vie saine et épanouie.

Par Maha Rachid (MAP)

Divers

Arrestation
 
Des éléments de la sûreté nationale à Marrakech, sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont procédé, jeudi, à l'arrestation d'un citoyen français d'origine algérienne faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international émis à son encontre par les autorités judiciaires françaises, a-t-on appris de source sécuritaire.
L’opération de pointage dans la base de données de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a révélé que le suspect, âgé de 37 ans, fait l’objet d’un avis de recherche international, en vertu d’une "notice rouge" émise par le bureau central national à Paris, pour l'exécution d'une peine de prison prononcée à son encontre par la justice française, précise-t-on de même source.
Le mis en cause est soupçonné d’avoir des liens avec un réseau criminel ayant réalisé en 2018 un braquage avec pour cible trois tableaux artistiques de grande valeur, dont une toile d'un artiste peintre français de grande renommée.
Le suspect a été placé en garde à vue dans l’attente de le déférer devant le parquet compétent, tandis que le bureau central national "Bureau d’Interpol à Rabat" relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a été chargé d’aviser son homologue en France de cette arrestation au titre de la procédure d’extradition.

Décès
 
Le détenu M.L, incarcéré à la prison locale d’Aït Melloul 1 pour une affaire d’extrémisme et de terrorisme, est décédé à la clinique psychiatrique de l’hôpital provincial d’Inzegane.
Dans une mise au point, l’administration de la prison locale a précisé que ce détenu "a été transféré à l’hôpital public le 31 janvier 2024, sur instructions du médecin de l'établissement pénitentiaire, suite à la détérioration de son état psychique et son refus de prendre les médicaments".
La même source a ajouté que ce détenu "avait déjà bénéficié de 32 consultations médicales au sein de l’établissement pénitentiaire et de 12 examens de santé mentale et psychique à l’hôpital public".
La famille de la personne concernée ainsi que l’autorité judiciaire compétente ont été avisées, conformément à la loi, selon la même source.


Lu 493 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p